×

Message

Failed loading XML...

edito toto FontWorkProtestinfo propose régulièrement des éditos rédigés par des membres des rédactions de Médias-pro.

Alors qu’une exposition réfléchit à l’identité protestante, Joël Burri, rédacteur responsable de Protestinfo déclare sa flamme à l’un des objets probablement les plus symboliques de la vie communautaire.

Au cœur de la page, une photo sur laquelle un rayon de lumière traverse les nuages surplombant un lac où flotte un voilier. En haut de la page, le titre aux lettres en perspectives semble danser sur une vague. Et en dessous, quelques lignes de texte dont la police d’écriture s’est déjà vue 1000 fois. Plus personne ne semble apprécier le charme désuet du bulletin paroissial. «On me dit toujours: faut pas que ça fasse Eglise», m’a confié une collègue graphiste.

Eglises / 23 août 2017 - 08:00

Brèves

Choisissez un nom de femme
Nouvelles publications de l’OPEC
Intégrer les migrants sur le marché du travail suisse

Série: «La transmission de la mémoire de la Shoah»

Paulette AngelPaulette Angel, née Rosenberg, est une rescapée. Un témoin. Originaire d’une famille juive de Metz, elle tente de gagner la Zone libre en 1942. Dénoncée par ses passeurs, elle sera emprisonnée par les Allemands et déportée à Drancy.

Photo: Paulette Angel

Par Laurence Villoz et Guillaume Henchoz

Lorsque nous avons décidé de démarrer cette série d’été sur les enjeux de la transmission de la mémoire autour de la Shoah, nous voulions consacrer un chapitre de notre investigation aux familles de rescapés et donner la parole aux survivants. Au début de l’été, nous avons rencontré Paulette Angel, née Rosenberg, en 1927 à Metz. C’est une survivante.

Caricature du protestant austèreLes réformés sont-ils vraiment austères, radins et intellos? L’exposition «Le selfie des protestants» propose de revisiter avec humour les clichés qui leur collent à la peau. A voir du 22 août au 2 septembre au Forum de l’hôtel de ville, à Lausanne.

Par Laurence Villoz

Sous forme de dessins humoristiques ainsi que d’entretiens audio et vidéo, l’exposition «Le selfie des protestants» présente de manière ludique et décalée les clichés associés aux protestants vaudois, mais aussi leurs positions sur l’actualité. Réalisé dans le cadre des 500 ans de la Réforme, ce projet porté par le pasteur Christian Vez sera visible du 22 août au 2 septembre au Forum de l’hôtel de ville, à Lausanne.

La chapelle Regina Mundi à FribourgDe plus en plus de temples, d’églises et de monastères se retrouvent inutilisés. Mais la réaffectation de ces édifices, fortement investis émotionnellement, génère de multiples difficultés. Dans le cadre de la Journée suisse du patrimoine religieux, le 25 août, un colloque à l’Université de Berne propose de décortiquer les différentes possibilités.

Photo: La chapelle Regina Mundi à Fribourg © Dirk Weiss

Par Laurence Villoz

«La réaffectation d’un bâtiment religieux résulte toujours de difficultés financières, liées essentiellement à la diminution de nombre de personnes engagées dans les Eglises et à la fusion des paroisses», explique Johannes Stückelberger, organisateur d’un colloque sur la reconversion des bâtiments religieux. «A ce jour, plus de 200 temples, monastères et chapelles chrétiens ont été réaffectés en Suisse», ajoute l’historien de l’art, maître d’enseignement à la Faculté de théologie de l’Université de Berne. Et alors qu’il n’existe pas de procédures spécifiques pour donner une seconde vie à ces édifices délaissés, la réaffectation des lieux de culte est un long processus, fortement investi émotionnellement et impliquant plusieurs acteurs.

Notre pere bibleLe Notre Père va changer. La nouvelle traduction est-elle plus proche de l’esprit du texte grec bien qu’elle s’éloigne de la formulation littérale? La question ne fait pas l’unanimité parmi les théologiens.

Par Joël Burri

En France, dès le premier dimanche de l’Avent, on ne dira plus «Ne nous soumets pas à la tentation», pour la sixième demande du Notre Père, mais «ne nous laisse pas entrer en tentation». En Suisse romande les évêques catholiques ont repoussé l’entrée en vigueur de cette modification, pour permettre aux protestants de prendre position sur cette nouvelle traduction de la prière commune à tous les chrétiens. Et l’on peut déjà parier que dans notre pays où les activités œcuméniques sont nombreuses, l’importance de garder un texte commun dépassera toutes les considérations linguistiques lors des débats. Pourtant l’on peut se demander: la nouvelle formule est-elle vraiment plus proche du texte biblique grec de Mathieu 6 dont elle est issue?

© 2017 Protestinfo