×

Message

Failed loading XML...

Article de presse sur la migrationUne récente enquête sur la représentation médiatique des réfugiés en Europe met en évidence le fait que ces personnes ne sont que rarement mentionnées dans les articles. Au centre des préoccupations: les questions de législation nationale.

Par Laurence Villoz

«L’Europe a connu une vague de migration à partir de 2015 qui a été fortement médiatisée. Nous avons souhaité analyser la façon dont la presse abordait cette question», explique Stephen Brown, président de la région Europe de l’Association mondiale pour la communication chrétienne (WACC-Europe). La Commission des Églises auprès des migrants en Europe (CCME) et la WACC-Europe ont réalisé une enquête sur la représentation médiatique des réfugiés entre juillet et août 2017, dans sept pays: la Grèce, l’Italie, la Norvège, la Serbie, l’Espagne, la Suède et le Royaume-Uni. Publiée fin 2017, la recherche montre que seulement 21% des articles sur l’asile et la migration mentionnent un réfugié ou un migrant au profit de questions législatives. Le taux est toutefois très variable d’un pays à l’autre: en Serbie, il s’élève à 100% contre 8% au Royaume-Uni.

Les futurs ministres consacrés de l'EPGCinq ministres seront consacrés dans l’Église protestante de Genève au printemps prochain, après avoir réussi leur «test» de présentation, jeudi 18 janvier, au Centre paroissial de Malagnou.

Photo: Nathalie Schopfer, Annick Monnot, Gabriel Amisi, Elisabeth Schenker et Nicolas Luthi

Par Laurence Villoz

La chapelle du Centre paroissial de Malagnou, à Genève, était remplie, non seulement de délégués, mais aussi de proches, pour assister aux présentations des futurs ministres consacrés. Jeudi 18 janvier, lors d’une session extraordinaire du Consistoire, la diacre Annick Monnot et les pasteurs Elisabeth Schenker, Nathalie Schopfer, Gabriel Amisi et Nicolas Luthi de l’Église protestante de Genève (EPG) ont demandé la consécration. À l’issue des auditions, de discussions avec l’assemblée et de huis clos, les cinq candidats ont été applaudis et seront officiellement consacrés le dimanche 15 avril, à la Cathédrale de Genève.

carte de crédit tendue CC(by) CafeCredit.com via https://flic.kr/p/NmbcVPMême pour de petits montants le recours au payement en espèce n’est plus automatique. Un défi pour les Églises?

Par Joël Burri

Photo:  CC(by) CafeCredit.com

À l’heure de l’offrande, il est désormais possible de payer en bitcoins à l’Église évangélique International Christian Fellowship (ICF) de Zurich. Le diocèse de Paris, quant à lui, est parvenu à glisser un smartphone et un lecteur de carte sans contact dans un panier en osier pour permettre les offrandes grâce à ce moyen de payement. Alors, bientôt finie la piécette glissée dans le tronc?

église en Oregon CC(by-nc) Allen via https://flic.kr/p/btEJYyÉchanges de chaires, célébrations œcuméniques, groupes de prières et manifestations diverses, de multiples rencontres sont organisées jusqu’au 25 janvier. Les chrétiens sont appelés à prier pour l’unité.

Par Joël Burri

Photo: CC(by-nc) Allen

Dès jeudi 18 janvier, jour de commémoration de la confession de foi de Pierre et pendant une semaine, jusqu’à la commémoration de la conversion de Paul, les chrétiens sont invités à prier pour l’unité des chrétiens. Mais qu’est-ce que cela signifie, rêve-t-on d’une seule Église? «Probablement qu’au début du mouvement œcuménique, il y avait l’espoir de revenir à une seule Église. La constatation qui était faite est que ces multiples Églises étaient contraires à la volonté du Christ: “Soyez un pour que tout le monde croie”», rappelle Anne Durrer, secrétaire générale de la Communauté de travail des Églises chrétiennes en Suisse (CTEC).

Manon SchickLes droits des femmes sont-ils menacés aujourd’hui? Manon Schick, directrice suisse d’Amnesty International, pose un regard lucide sur la violence à l’égard des femmes. Elle donnera une conférence jeudi 18 janvier, au temple de Commugny (VD). Interview.

Photo: Manon Schick © Amnesty International

Par Laurence Villoz

Dans Mes héroïnes, des femmes qui s’engagent, Manon Schick, directrice de la Section suisse d’Amnesty International depuis 2011, peint le portrait de onze femmes militantes, rencontrées à travers le monde. Ces parcours de vie illustrent la force remarquable de ces «héroïnes» dans leur lutte pour les droits humains. Des combats que partage Manon Schick depuis son plus jeune âge. Invitée par l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV), cette journaliste lausannoise expliquera comment leurs engagements l’inspirent dans son travail quotidien, jeudi 18 janvier à 20h, dans le cadre des conférences de Commugny sur le thème «métiers et spiritualité».

Eglises / 17 janvier 2018 - 08:00

Brèves

«FUIR»: l’histoire des migrants
Carouge, première «Fair trade town» romande
Pasteur condamné pour pédopornographie

© 2018 Protestinfo