Le nouveau siège de l'EERVFin juin, l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud a quitté ses locaux de la rue de l’Ale, à Lausanne, pour s’installer quelques rues plus haut dans l’historique siège et faculté de théologie de l’Eglise libre, la Môme. Entièrement restauré, le bâtiment est ouvert au public le 3 septembre prochain.

Photo: Le nouveau siège de l'EERV

Par Laurence Villoz

«De lourdes transformations ont été effectuées à la Maison des Cèdres. L’idée était de maintenir des éléments historiques de l’ancienne bibliothèque tout en favorisant une synergie entre les différents secteurs», explique Esther Gaillard, conseillère synodale de l’Eglise évangélique réformée vaudoise (EERV), qui était l'intermédiaire entre la Fondation des Terreaux et l'EERV. Fin juin, l’EERV a pris ses quartiers au chemin des Cèdres 7, à Lausanne, dans ce lieu hautement symbolique pour l’Eglise vaudoise. Mis à part une remise à neuf complète de la bâtisse, deux salles ont été créées en sous-sol et une pièce au deuxième étage a été aménagée en une petite chapelle.

Daniel RouzeauPasteur pendant près de 25 ans au sein de l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud, Daniel Rouzeau, revient sur l’évolution du métier de ministre dans une société où la gestion du temps de travail prend le pas sur le contact humain.

Photo: Daniel Rouzeau

Par Laurence Villoz

Daniel Rouzeau n’a pas toujours été pasteur. Né en 1949 en pleine jungle gabonaise de parents missionnaires, il étudie, une fois rentré en Suisse, à l’école de sport de Macolin (BE) et enseigne cette discipline pendant 12 ans. Changeant de cap dans les années 80, il entame des études de théologie à l’Université de Lausanne et sera consacré dans l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV) en 1988. Pasteur à Ouchy puis au centre de Lausanne à l’Eglise Saint-François, ce père de trois enfants a pris sa retraite en 2014, après avoir terminé sa carrière dans la paroisse du Haut-Talent où il réside depuis 41 ans.

Un enfant prend la main de son parent https://flic.kr/p/bhrVF6Protestinfo laisse régulièrement carte blanche à des personnalités réformées.
Cet été, la rédaction a choisi de donner la parole à ceux qui ont décidé de s’engager dans une carrière ministérielle. Le pasteur suffragant dans la paroisse du Jorat, Pedro Brito qui rejoindra la paroisse de Monthey dès le mois de septembre partage une de ses lectures de vacances.

Photo: CC (by) Stephan Hochhaus 

Cet été, ma lecture de vacances fut Flipped. Un livre d’un pasteur nord-américain dont le nom est Doug Paggitt. Son idée de départ pour écrire ce livre est celle-ci: nous avons pour habitude de penser que Dieu est en nous, notamment lorsque nous faisons visiblement sa volonté, lorsque nous prions, lorsque nous sentons une voix intérieure qui vient d’en haut et qui nous pardonne, une voix qui nous guide, qui nous aime. Et, si nous pensions plutôt que nous sommes en Dieu? Cela pourrait changer complètement notre façon de lire et comprendre les textes bibliques.

Eglises / 24 août 2016 - 08:00

Brèves

Une Eglise pour le XXIe siècle
7500 jeunes à Cotonou
«Tendre l’oreille à la création»

   Gilles Bourquin et Elise PerrierDurant la première semaine de novembre, les lecteurs de «Bonne Nouvelle» et des deux «Vie protestante» trouveront dans leur boîte aux lettres le premier numéro de «Réformés», le journal qui remplacera les trois journaux d’Eglises réformées de Suisse romande. A quoi les abonnés doivent-ils s’attendre?

Photo: Gilles Bourquin et Elise Perrier

Par Joël Burri

«Je pense qu’une des missions importantes de “Réformés” sera de se mettre ensemble pour offrir un vrai visage au protestantisme», estime Elise Perrier, corédactrice en chef du futur titre. «Bien sûr, nous ferons place à la pluralité des opinions, mais nous avons quand même un message, une unité.» Réunissant les lectorats vaudois, jurassiens, neuchâtelois et genevois, le futur périodique sera, en effet, un véritable poids lourd de la presse romande: environ 220’000 exemplaires, dix fois par année. A titre de comparaison, «20 minutes» est imprimé chaque jour à environ 187’000 exemplaires, et «Bonne Nouvelle» a un tirage de 170’000 copies.

Brochure sur la laïcité à l'écoleLe département de l’instruction publique, de la culture et du sport du canton de Genève distribuera une brochure sur la laïcité à tous ses collaborateurs, lors de la rentrée scolaire. Le but consiste à rappeler les règles, tout en promouvant le dialogue.

Photo: La brochure illustrée par Zep

Par Laurence Villoz

«Face aux interrogations et aux hésitations des enseignants qui sont de plus en plus fréquemment confrontés à des questions en lien avec la laïcité et les religions, nous avons senti qu’il était nécessaire de rappeler les règles», explique la conseillère d’Etat socialiste, Anne Emery-Torracinta, devant la presse, vendredi 19 août, à Genève. «En particulier, c’est la polémique de juin 2015 autour de «l’Arche de Noé» de Benjamin Britten, pour savoir si on pouvait vraiment chanter cette œuvre dans une école laïque qui nous a amenés à réaliser ce travail». Ainsi, dès la rentrée scolaire, le département de l’instruction publique, de la culture et du sport distribuera à ses 9400 collaborateurs une brochure sur la laïcité à l’école.

© 2016 Protestinfo | création site :