×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag rss line 1 Extra content at the end of the document

AGCER37 ©NRLe projet de nouveau média web pour les protestants romands se précise. Il a été présenté samedi devant la Conférence des Eglises romandes.

Par Joël Burri

«Avec les réseaux sociaux, on ne sait pas très bien comment on va gagner la bataille de la diffusion», prévient Michel Kocher, directeur de Médias-pro, l’office protestant des médias. Il présentait samedi devant l’assemblée générale de la Conférence des Eglises réformées romandes (CER) un rapport précisant les contours du projet de nouveau média web, adopté lors de l’assemblée générale de septembre.

consistoireEPGRéuni jeudi et vendredi derniers, le Consistoire de l’Eglise protestante de Genève a discuté d’un rapport autour du statut de membre. Une démarche qui s’inscrit dans une situation de crise financière.

Par Noriane Rapin

Photo: Le Consistoire de l’Eglise protestante de Genève

«Jamais l’Eglise genevoise n’a dû expliquer qui elle était ni ce qu’elle faisait, parce que c’était inscrit dans les gènes de tout protestant genevois. Si on reconnaît que l’on ne naît plus forcément protestant à Genève, alors nous sommes prêts à débattre du statut de membre.» C’est par ces mots que le président de la Commission d’étude du statut de membre de l’Eglise protestante de Genève (EPG) a introduit le débat autour du rapport qu’il présentait au Consistoire, l’organe délibérant. Ce rapport est l’une des conséquences de la volonté de restructuration initiée en 2013, et comprend des considérations légales et théologiques. Il s’agissait pour la commission de faire état de la situation actuelle et d’établir des bases pour le futur.

cartes de crédit CC(by) Sean MacEntee via https://flic.kr/p/kkWaCNAu XVIe siècle, Jean Calvin a été le premier théologien à cautionner la pratique du prêt à intérêt en Europe. Dans le cadre des 500 ans de la Réforme, retour en deux volets sur cet aspect peu connu de l’œuvre du célèbre réformateur. Et sur la pertinence de cette pratique dans l’économie moderne. (2/2)

Photo: CC(by) Sean MacEntee

Par Martin Bernard

Le prêt à intérêt s’est développé en Europe dans les siècles qui ont suivi la Réforme. Légitimé au XVIe siècle par Calvin, il est aujourd’hui remis en question par certains acteurs de l’économie, car ses effets se font lourdement sentir dans la société. L’exemple le plus souvent cité est celui des Etats, qui doivent parfois s’endetter pour rembourser les intérêts de leurs dettes. Mais du côté des entreprises et des particuliers, la situation n’est pas meilleure. «Les intérêts sont inclus dans chaque prix que nous payons», souligne l’urbaniste et écologiste allemande Margrit Kennedy, auteure du livre «Libérer l’argent de l’inflation et des taux d’intérêt», paru en 1996. En Allemagne, selon ses calculs, «en moyenne 50% des prix de nos biens et services correspondent au coût du capital. Dans ces conditions, si nous supprimions les intérêts et les remplacions par un autre mécanisme capable d’assurer la circulation monétaire, la plupart d’entre nous pourraient être deux fois plus riches ou bien réduire de moitié leur temps de travail, tout en conservant le même niveau de vie».

Médaille à l’effigie de Jean Calvin ©www.saivenumismatique.fr via http://www.saivenumismatique.fr/monnaies_r1/jetons-et-medailles_c54/numismatique-du-mariage-et-de-la-religion_p1327/protestantisme_t4448/turin-p-jean-calvin-noyon-1509-geneve-1564-argent-68mm-1932-sup_article_17830.htmlAu XVIe siècle, Jean Calvin a été le premier théologien à cautionner la pratique du prêt à intérêt en Europe. Dans le cadre des 500 ans de la Réforme, retour en deux volets sur cet aspect peu connu de l’œuvre du célèbre réformateur. Et sur la pertinence de cette pratique dans l’économie moderne. (1/2)

Photo: Médaille à l’effigie de Jean Calvin (1932) ©www.saivenumismatique.fr

Par Martin Bernard

Le prêt à intérêt est au cœur du fonctionnement de la finance contemporaine. Son impact est considérable, et affecte directement les ménages, les entreprises et les Etats. Parfois remis en question, il n’a pourtant pas toujours existé sous sa forme actuelle. Durant tout le Moyen-Age européen, la pratique est en effet prohibée par l’Eglise catholique. Ce n’est qu’au moment de la Réforme – dont on fêtera le 500e anniversaire en 2017 – que le prêt à intérêt trouvera une certaine légitimité théologique. Sous l’impulsion principale de Calvin, à Genève.

musulmans Suisse https://flic.kr/p/aVefVrProtestinfo propose régulièrement des éditos rédigés par des membres des rédactions de Médias-pro.

Noriane Rapin, stagiaire, revient sur la notion de «valeurs chrétiennes» dans le débat public ces derniers mois.

Photo: Femme musulmane en prière au bord du lac, à Genève. Diegofornero CC(by-nc-sa)

Ce mois de novembre aura eu le mérite de nous montrer ce que signifiaient les valeurs chrétiennes pour l’Occident d’aujourd’hui. Edifiant! Donald Trump, aux Etats-Unis, s’est ouvertement opposé à l’immigration des musulmans tout en promettant, paradoxalement, de défendre la liberté religieuse. François Fillon, en France, a remporté les primaires de droite: totalement inattendue, cette victoire s’explique sans doute par ses prises de position conservatrices ainsi que par son engagement à défendre la famille, à exercer une autorité stricte sur les musulmans… et à respecter l’Eglise catholique.

Eglises / 30 novembre 2016 - 08:00

Brèves

Une recherche de fonds pour rénover le château de Montmirail
Un calendrier de l’Avent sur internet
Gabriel de Montmollin à la tête du MIR
Casser les préjugés en «un mot»
«Ma femme est pasteure» traverse la Sarine
Exposition sur Sébastien Castellion à Neuchâtel

© 2016 Protestinfo | création site :