×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1
mercredi, 26 décembre 2018 15:46

Le feu du pont Bessières réchauffe les cœurs

Depuis près de quarante ans, le Feu de la solidarité brûle sur le pont Bessières à Lausanne. Jusqu’au 3 janvier, des bénévoles accueillent les passants à la recherche d’une oreille attentive.

Par Laurence Villoz

Mardi 25 décembre sur le pont Bessières à Lausanne. La nuit est tombée, il fait froid, mais le ciel est étoilé. Caroline et Yahya discutent tranquillement autour d’un brasero. Tous deux sont bénévoles au Feu de la solidarité qui se tient sur le pont lausannois du 21 décembre au 3 janvier. «C’est ma première fois», sourit Caroline, une cinquantenaire qui sera en poste jusqu’à minuit. Autour du brasier, quelques chaises. Un banc recouvert de couvertures a été placé contre la balustrade du pont. De chaque côté, une petite cabane en bois. L’une sert de garde-manger. Dans l’autre, un matelas est posé à même le sol et des sacs de couchage sont empilés dans un coin.

Diffusé dès aujourd’hui sur internet, le clip vidéo «Ta vie est précieuse» lutte contre le suicide des jeunes. Crue et bouleversante, cette fiction de quelques minutes donne la parole à une jeune femme qui a mis fin à ses jours.

Par Laurence Villoz

Une famille réunie dans une chapelle mortuaire, rose à la main, visage défait. Le regard rivé sur un coffre de bois clos. Changement de plan et zoom sur la jeune femme qui est couchée dans le cercueil. «Si tu as cliqué sur cette vidéo, c’est que tu envisages peut-être de te retrouver dans ma situation. Reste cinq minutes avec moi, faut que je te dise ce que ça fait vraiment. Je sais que tu as mal», dit-elle face caméra. Le clip de prévention du suicide des jeunes «Ta vie est précieuse» prend aux tripes. Réalisée par Carolina et Victor Costa de l’association artistique Atalahalta, la vidéo met en scène pendant 2 minutes 45, une jeune femme qui s’est donné la mort. Elle est diffusée sur internet depuis le 1er novembre.

vendredi, 04 mai 2018 08:30

La religion face au suicide

Le Congrès du GraapPendant des siècles, les Églises catholique et protestante ont violemment condamné le suicide. Eric Rutgers dont le fils s’est donné la mort témoigne de son expérience au regard des traditions chrétiennes. Une prise de parole dans le cadre du 29e Congrès du GRAAP sur le thème «Le suicide, osons en parler!»

Par Laurence Villoz

«Pour chaque suicide, cinq à dix personnes sont touchées par un deuil sévère et pourtant une chape de silence persiste sur ce sujet.» Eric et Jacqueline Rutgers ont perdu leur fils Pascal, qui s’est suicidé en automne 1982 à l’âge de 18 ans et demi. «La mort de notre fils nous a conduits à devenir des experts dans l’accompagnement des personnes endeuillées», explique Eric Rutgers, intervenant au 29e Congrès du Group d’accueil et d’action psychiatrique (GRAAP) sur la thématique «le suicide, osons en parler!»

Une voie ferrée https://flic.kr/p/qkvSUpAprès le suicide de plusieurs adolescents qui ont regardé la série «Treize raisons», une association chrétienne tape sur la table. Elle demande à Netflix de retirer cette fiction qui semble idéaliser le suicide.

Photo: CC (by-nc) micagoto 

Par Mark A Kellner (RNS/Protestinter)

Une organisation chrétienne conservatrice a demandé au géant du streaming Netflix de retirer la série dramatique «Treize raisons», dont le titre original est «13 Reasons why». Plusieurs adolescents se sont ôté la vie après avoir regardé la série. Selon les critiques, elle rendrait le suicide glamour. «Ce n'est pas une question partisane ou conservatrice. Il s'agit de s’interroger sur ce que nous montrons à nos ados», a expliqué Walker Wildmon, assistant de son père Tim Wildmon, directeur de l'Association des familles américaines (AFA). Le groupe basé à Tupelo dans le Mississippi aurait récolté plus de 30'000 signatures sur une pétition demandant l'annulation de la série.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Solitude https://flic.kr/p/rkxYLsUn rapport sur la médiatisation du suicide de l’association Stop Suicide, publié début février, met en évidence que 74% des dépêches traitant cette thématique sur internet contiennent des éléments incitatifs. Définir en détail la méthode utilisée a des conséquences désastreuses sur un lecteur vulnérable.

Photo: CC (by) Ted Van Pelt

Par Laurence Villoz

Le 74% des articles sur le suicide publié par les principaux sites romands d’information en 2015 sur internet contenaient des éléments incitatifs, révèle un rapport de Stop Suicide sur la médiatisation du suicide, début février. L’association pour la prévention du suicide chez les jeunes a examiné 282 articles parus en 2015 sur les sites de 20 minutes, Le Matin, 24 heures, La Tribune de Genève, Le Temps, Arcinfo, RTS Info, Swissinfo et La Liberté et les a comparé avec ceux publiés dans la presse papier en 2013. Les principaux résultats montrent une évolution paradoxale, d’un côté le nombre d’articles incitatifs a augmenté, mais le nombre de textes préventifs est également plus élevé.

Page 1 sur 2
© 2019 Protestinfo