×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Le nombre de Suisses sans religion augmente et le nombre de baptêmes diminue, selon l’Office fédéral de la statistique. Le théologien Christoph Müller y voit l’occasion pour les Églises réformées de réinvestir ce rite.

Par Adrian Meyer (Ref.ch/Protestinfo)

Le nombre de Suisses sans appartenance religieuse ne cesse d’augmenter. Il dépasse désormais le nombre de réformés en baisse constante. En 2017, les sans religion représentaient 26% de la population âgée de 15 ans et plus contre 23,8% pour les réformés, révèle l’étude de l’Office fédéral de la statistique (OFS) sur l’appartenance religieuse, parue en janvier dernier. La ville de Zurich n’échappe pas au phénomène et enregistre un nombre sans précédent de sans religion qui culmine à 36% pour l’année 2017. «La "Zurich de Zwingli" est en train de devenir une ville d’impies», lit-on dans le quotidien alémanique Tages-Anzeiger.

mercredi, 28 novembre 2018 16:45

Les paroisses zurichoises fusionneront

Les réformés de la ville de Zurich et de la commune d'Oberengstringen ont approuvé les règlements de la nouvelle paroisse de Zurich à 91,5%. Le processus de fusion pourra donc démarrer le 1er janvier 2019.

Par Ref/Protestinfo

Aujourd'hui, plus rien ne s'oppose à l'union du peuple réformé de Zurich. Les réformés de la ville de Zurich et de la commune d'Oberengstringen ont approuvé la nouvelle ordonnance paroissiale avec 91,5% de oui et 42,7% de participation. «Nous sommes reconnaissants pour ce vote de confiance de la part de nos membres dans les urnes» , a déclaré Andreas Hurter, président désigné de la nouvelle Church Care Society, dans un communiqué. «Ainsi, les électeurs ont une fois de plus confirmé le oui clair à la fusion de 2014», a ajouté Andreas Hurter.

L’artiste zurichois Harald Naegeli tague une «Danse macabre» dans les tours de l’église Grossmünster de Zurich jusqu’à la fin du mois de janvier.

Par Ref/Protestinfo

Il vaporisait illégalement son art sur les murs des maisons et des églises. Depuis quelques jours, l’artiste zurichois Harald Naegeli travaille officiellement sur son projet «Danse macabre» dans les tours du Grossmünster. Après quatorze ans d’attente, ce pionnier du graffiti de 78 ans, devenu célèbre dans les années 1970, voit son souhait enfin exaucé par les autorités zurichoises.

Nouvelle embûche pour la création de la plus grande paroisse de Suisse. Un différend sur la répartition des revenus de l’impôt ecclésiastique bloque la fusion dans l’une de ses étapes.

Par Joël Burri 

Fusionner les différentes paroisses d’une ville pour ne faire qu’une entité globale est dans l’air du temps. Mais alors qu’à Berne les négociations allant dans ce sens débutent à peine, le projet, bien plus avancé de Zurich est retardé par un recours. Le calendrier qui prévoyait d’avoir une grande paroisse pour les villes de Zurich et Oberengstringen de 80’000 membres, au 1er janvier 2019 semble aujourd’hui compromis. Cette géante serait née de la fusion de 32 des 34 paroisses actuelles.

Le temple de Cornaux (NE), la rénovation de la cure attenante figure au budget 2018. CC(by-sa) Sinenomine2 via https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Cornaux,_Le_temple.JPGDans plusieurs Églises, les produits immobiliers permettent de financer une partie de postes. Mais à Zurich, plusieurs voix appellent à une politique immobilière plus sociale.

 

Photo: Le temple de Cornaux (NE), la rénovation de la cure attenante figure au budget 2018. CC(by-sa) Sinenomine2

Par Joël Burri

«Les cures sont des biens immobiliers attractifs, mais cela ne signifie pas que l’on ne puisse pas y accueillir par exemple des réfugiés», estime Hannes Lindenmeyer, président de la paroisse réformée du district zurichois d’Aussersihl, cité par le magazine alémanique «Bref». Il s’oppose à ce que l’Église ne fixe les loyers de ses biens immobiliers qu’en fonction du marché et envisage même de lancer une initiative ou un référendum à ce sujet, rappelle Cath.ch qui a repéré l’information. Alors que la Ville a adopté un règlement qui l’amènera à terme à proposer un tiers de son parc immobilier en logements à tarif préférentiel, l’idée que l’Église devrait s’aligner sur cette mesure fait son chemin.

© 2019 Protestinfo