×

Message

Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Les délégués des différentes Églises romandes ont accepté le budget 2019, qui pour la première fois doit prévoir des frais de TVA.

Par Marie Destraz

«La Conférence des Églises réformées romandes (CER) sera soumise à la TVA», annonce Christian Miaz, trésorier de la CER, lors de l’assemblée générale du 1er décembre qui s’est tenue à Morges. Le montant du nouvel impôt estimé à 10'000 francs a été intégré dans les comptes prévus pour l’an prochain. Et c’est un budget 2019 équilibré de 3 millions de francs que les délégués ont accepté sans rechigner.

Une Bible https://flic.kr/p/8CLbwhRassemblant environ 4500 membres, la Fédération romande d’Eglises évangéliques (FREE) fête ses dix ans d’existence en 2017. Depuis plusieurs années, elle s’efforce de créer de nouvelles formes d’Eglises.

Photo: CC (by-ny) Greg Swan 

Par Laurence Villoz

Après 10 ans d’existence, la Fédération romande d’Eglises évangéliques (FREE) rassemble une cinquantaine d’Eglises et quelque 4500 membres. «L’annonce de l’Evangile localement et au-delà a toujours été au cœur de notre identité», rappelle Philippe Thueler, secrétaire de la FREE depuis 2013. Mais les défis ont évolué au fil du temps. Si l’intégration des jeunes de 20 à 35 ans est un enjeu perpétuel, la FREE s’efforce depuis plusieurs années de renforcer le leadership au sein des Eglises et met l’accent sur la création de nouvelles formes d’Eglises.

Un des protagonistes du film "Fragments du paradis"«Fragments du paradis», le dernier documentaire du réalisateur Stéphane Goël plonge le spectateur dans un questionnement sur l’au-delà à travers les témoignages de personnes en fin de vie. Poétique, profond et parfois drôle, un film à voir dès le 20 janvier sur les écrans romands.

Photo: © Climage

Par Laurence Villoz

«Avez-vous une représentation de ce qui vous attend dans l’au-delà?» Telle est la question qui a servi de fil rouge au cinéaste vaudois, Stéphane Goël, pour réaliser son dernier documentaire. «Fragments du paradis», qui sortira le 20 janvier sur les écrans romands, offre un regard sur «la vie après la vie» à travers les réponses d’une centaine de personnes proches de la mort. Ces entretiens, en noir et blanc, sont entrecoupés par l’escalade du réalisateur et de son propre père au sommet du Vanil noir dans les Préalpes fribourgeoises.

Capucine priantLe photographe genevois Patrick Gilliéron Lopreno présente 78 photos de monastères fribourgeois et valaisans, dans un ouvrage publié à la fin du mois d’août. Entre moments de prières et recueillement, les clichés en noir et blanc laissent apparaître le quotidien des moines et des capucines.

Photos: © Patrick Gilliéron Lopreno
Par Laurence Villoz

«Cet ouvrage est la suite de mon travail et de ma réflexion autour de l’enfermement», explique le photographe Patrick Gilliéron Lopreno qui ajoute apprécier les endroits clos et délimités. Son premier livre «Monastères», publié à la fin du mois d’août, propose 78 photos de la vie quotidienne des moines et des capucines de quatre monastères en Suisse romande. En 2010, l’artiste avait commencé un travail sur la thématique de l’enfermement dans les prisons de Champ-Dollon (GE), Bochuz (VD) et la Brenaz (GE). Marqué par cette expérience, le photographe s’est intéressé par la suite à la vie monacale «pour se rapprocher de ceux qui, à l’inverse [des prisonniers], ont choisi volontairement de se retirer du monde». Entre la prise de contact avec les différentes communautés jusqu’à la parution du livre, il aura fallu près de trois ans à l’artiste pour permettre au public d’entrer dans ces lieux méconnus.

Femme en burkiniOù se baigner en burkini? En Suisse romande, chaque commune possède son propre règlement pour les piscines. Seule la Ville de Neuchâtel autorise ce type de maillot de bain, à condition qu’il soit en lycra et près du corps.

Photo: CC (by-sa) Giorgio Montersino

Par Laurence Villoz

«Une maman ne peut pas accompagner son enfant à la piscine si elle porte un burkini car il est interdit même aux abords des bassins», déplore Israh Beghriche, la secrétaire générale de l’Association culturelle des femmes musulmanes de Suisse. Dans la majorité des bassins romands, les burkinis – des costumes de bain couvrant l’entier du corps, un mot valise entre la burqa et le bikini – sont interdits. Mais chaque commune possède son propre règlement qui varie d’un endroit à l’autre.

© 2018 Protestinfo