×

Message

Failed loading XML...
mardi, 08 août 2017 10:30

Un humain derrière l’écran

commentaires postit CC(by-nd) Judit Klein via https://flic.kr/p/8pUSizProtestinfo propose régulièrement des éditos rédigés par des membres des rédactions de Médias-pro.

Rédacteur responsable de Protestinfo, Joël Burri revient sur le «torrent d’insultes» qui a submergé une élue sur les réseaux sociaux à l’occasion du 1er Août.

Photo: CC(by-nd) Judit Klein

«La Suisse n’existe pas. Ce sont les gens qui y habitent qui existent. Avec des idées et des opinions différentes. Avec des combats et des orientations différentes. Avec des priorités et des soucis différents», ces quelques lignes publiées à l’occasion de la fête nationale ont valu à la conseillère nationale vaudoise Ada Marra un véritable «torrent d’insultes» sur les réseaux sociaux, comme l’a titré «Le Matin»

mercredi, 12 juillet 2017 08:15

Facebook pourrait-il remplacer les Eglises?

Mark ZuckerbergProtestinfo propose régulièrement des chroniques rédigées par des personnalités du monde protestant. Andrea Syverson, chroniqueur pour l’agence de presse américaine «Religious news service» s’interroge sur ce que les chrétiens recherchent vraiment.

Photo: Mark Zuckerberg © RNS/Reuters/Stephen Lam

Lors d'un rassemblement pour les utilisateurs de Facebook le mois dernier, Mark Zuckerberg a exposé ses rêves pour l'avenir de son réseau social. Comme le site internet a atteint deux milliards de membres, son créateur s’intéresse à la prochaine étape: la construction de communautés en ligne. Dans l'esprit de l’informaticien, les jours des institutions comme «les églises et les petites ligues» sont terminés. En utilisant le nouveau logiciel d'intelligence artificielle de Facebook, le géant des réseaux sociaux peut réunir ses utilisateurs en groupes qui auront le même but.

smartphone utilisation CC0 via https://pixabay.com/fr/doigt-smartphone-%C3%A9cran-2056030/Les Eglises doivent s’engager dans la formation aux médias. Cet appel œcuménique a été lancé lors du 40e anniversaire des «journées de Stuttgart pour l’éducation aux médias».

Stuttgart (EPD/Protestinter). D’après les évêques wurtembergeois catholique Gebhard Fürst et protestant Frank Otfried July, les Eglises doivent plus que jamais s’engager dans une démarche pédagogique et éducative vis-à-vis des médias. Cette nécessité s’impose, car les médias numériques influencent la vie des gens de manière de plus en plus importante, et même difficile à évaluer, ont-ils tous deux déclaré mi-mars à Stuttgart. «Nous défendons une philosophie du “réfléchir avant de poster”», a dit Frank Otfried July, d’après un communiqué commun du diocèse catholique de Rottenbourg-Stuttgart et de l’Eglise régionale protestante du Wurtemberg.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

ordinateur clavier CC(by-nc)Plymouth District Library via https://flic.kr/p/8ZsF7HSelon Heinrich Bedford-Strohm, chef de l’EKD, une déchéance des réseaux sociaux est à craindre

Photo: CC(by-nc)Plymouth District Library

Munich (EPD/Protestinter). Les évêques allemands émettent une mise en garde contre la mise en danger de la démocratie par les commentaires haineux postés sur Internet: «les réseaux sociaux menacent de se muer en “réseaux asociaux”», a déclaré Heinrich Bedford-Strohm, président du Conseil de l’Eglise protestante d’Allemagne (EKD), à l’occasion de son prêche consacré au jour de pénitence et de prière, la semaine passée à Munich.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

noxcuse instagram/ywca_noxcusesPour affirmer qu’il n’y a aucune excuse pour justifier la violence à l’encontre des femmes et des filles, le Conseil Œcuménique des Eglises (COE) invite ses Eglises membres et partenaires à rejoindre la campagne mondiale du YWCA (Young Women’s Christian Association, association internationale de jeunes femmes chrétiennes) intitulée «Pas d’excuses (NoXcuses) à la violence contre les femmes»

Photo: Instagram.com/ywca_noxcuses

(EPNN/Protestinter) «Il n’y a aucune excuse à la violence contre les femmes. Il n’y a pas non plus d’excuse au fait d’ignorer cela!» C’est ce message qui a marqué la semaine mondiale sans violence, qui a eu lieu en octobre, et qui lance les quinze jours d’action contre la violence basée sur le genre, une campagne internationale, qui démarre le 25 novembre, journée internationale de l’élimination de la violence contre les femmes. Elle prendra fin le 10 décembre, journée des droits de l’homme.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

© 2017 Protestinfo