×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Parfaitement ressemblant: dans l’une des tours, il y a une cloche et les fenêtres de la  Grossmünster de Zurich ont été imitées avec des bâches de couleur. (Photo: UCJG Oberland)A l’occasion du Jubilé de la Réforme, les cadets de l’Oberland zurichois ont bâti une cathédrale de douze mètres de haut, faite de 500 toiles de tente militaires. L’histoire du réformateur Heinrich Bullinger y sera mise en scène.

Photo: Parfaitement ressemblant: dans l’une des tours, il y a une cloche et les fenêtres de la  Grossmünster de Zurich ont été imitées avec des bâches de couleur. (UCJG Oberland)

Par Andreas Bättig / ref.ch

C’est un projet véritablement pharaonique qu’a lancé le comité local de l’Union chrétienne des jeunes gens (UCJG) de l’Oberland zurichois pour son camp d’été de cette année, à Hüntwangen, dans l’Unterland zurichois. Elle s’est en effet servie de 500 tentes militaires pour bâtir la cathédrale destinée à accueillir pas moins de 700 enfants et adolescents. Le bâtiment impressionne par ses dimensions: 27 mètres de long, 18 de large et 12 de haut.

vendredi, 19 mai 2017 08:15

Redécouvrir le Dieu caché

Dieu https://flic.kr/p/gow3kqEt si les grands courants de la théologie moderne ne convenaient plus à la société actuelle? Réformer l’Eglise, oui! Mais selon quelles prémisses fondamentales? L’Espace culturel des Terreaux organise un débat sur le concept de Dieu, lundi 22 mai, à Lausanne.

Photo: CC (by-nc-nd) Ynot-Na 

Par Laurence Villoz

«Dieu est un thème dont les religions n’ont pas le monopole», lâche le théologien et philosophe Jean-Marc Tétaz. Dans le cadre des débats «Revisiter la Réforme», l’Espace culturel des Terreaux propose pour cette cinquième rencontre de s’intéresser au concept de Dieu, lundi 22 mai, de 19h à 21h. Sur la thématique «Dieu caché – Dieu révélé: Dieu comme négation et affirmation», le professeur de théologie de l’Université de Strasbourg Marc Vial et Jean-Marc Tétaz débattront de l’impact de la conception de Dieu sur le christianisme dans notre société actuelle.

jeudi, 18 mai 2017 08:00

Brèves

Sur les traces de Marie Torel 
L’intégrale de la correspondance de Théodore de Bèze 
Formation pour les organisations musulmanes

Le Monument international de la RéformeLa Maison Tavel à Genève célèbre les 100 ans du Monument international de la Réformation. Une exposition qui retrace l’histoire parfois méconnue de l’édifice devenu un incontournable site touristique de la ville de Genève.

Photo: Le Monument international de la Réformation LDD

Par Caroline Amberger

Si le mur des réformateurs  semble avoir toujours existé pour les habitants de la ville,  son histoire mouvementée est peu connue. Née d’un désir tout d’abord individuel de célébrer la figure emblématique de Calvin, l’entreprise sera vouée à l’échec, car l’esprit réformé est peu à l’aise avec le culte de la personnalité. C’est à la fin du 19e siècle qu’une réflexion deviendra collective sous l’impulsion de son concepteur Charles Borgeaud. Pour ce professeur d’université, la démocratie est née de la Réforme et va concerner tout le monde, permettant ainsi la décision d’un projet architectural. Commencera aussitôt le cycle classique des polémiques.

lundi, 13 mars 2017 08:15

Ce que la Réforme apporta aux femmes

Inscription du nom de Marie DentièreEntre l’instruction pour tous, le défroquement des sœurs et la fin de la dévotion pour la vierge Marie, la Réforme protestante amène un mouvement d’ouverture envers les femmes. Toutefois, ce n’est qu’en 1929 que la première pasteure a été consacrée à Genève.

Photo: Inscription du nom de Marie Dentière sur le Mur des Réformateurs CC (by-sa) MHM55

Par Laurence Villoz

«La Réforme est, à priori, une histoire d’homme», lâche Lauriane Savoy, assistante-doctorante en théologie pratique à l’Université de Genève, lors d’une conférence publique au Musée international de la Réforme (MIR) sur «les femmes et la Réforme». Si le rôle de ces dernières à cette période est peu connu, la Réforme modifie la condition de la gent féminine au niveau de l’instruction, du mariage et du rapport à la Vierge, entre autres. Une percée à double tranchant. «Les réformateurs se sont presque tous mariés pour être des modèles d’intégration de la foi dans la société», souligne Lauriane Savoy. Clercs défroqués pour la plupart, ces théologiens ont souvent épousé des femmes qui avaient elles-mêmes quitté le couvent pour les retrouver. «A leurs côtés, l’épouse est une partenaire dans le monde. Notons toutefois l’ambivalence du mariage où la réclusion dans un couvent est parfois remplacée par celle du mari», ajoute la théologienne devant une salle comble du MIR, mercredi 8 mars.

© 2019 Protestinfo