×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1
mercredi, 06 février 2019 21:52

Trouver un métier à l’ombre du clocher

Pour la troisième fois, l’Église réformée est présente au forum des métiers de Fribourg avec un stand original. Elle propose aux écoliers du canton de découvrir les métiers de diacre et de pasteur et de trouver leur voie en escaladant le clocher d’une église.

Par Marie Destraz

En file indienne et en chaussettes, ils attendent, impatients. Quand vient leur tour, la chorégraphie est la même pour chacun. Agripper une prise d’une main d’abord, puis de l’autre et se hisser à la seule force de ses bras. En équilibre sur le mur de grimpe, il ne faut rien lâcher et avancer d’une face à l’autre. Faire retentir une cloche et continuer jusqu’à s’immortaliser par un selfie dans l’effort avant d’enfin rejoindre le plancher des vaches pour admirer le cliché. Au sol, le comité d’accueil est composé de deux diacres et trois pasteurs. Le mur de grimpe est un clocher, installé sur le stand de l’Église évangélique réformée fribourgeoise (EERF) au forum des métiers Start! à Fribourg.

EERF Synode 20180528L’Église réformée fribourgeoise doit faire entendre sa voix contre un projet d’assouplissements des règles concernant les exportations d’armes! Ainsi en a décidé un Synode peu sensible aux questions liées au respect des domaines de prise de parole entre organisations réformées.

Par Joël Burri

«D’un point de vue chrétien, on ne peut pas accepter que les risques de réaliser des bénéfices moindres et de perdre des places de travail soient considérés comme pesant plus lourd que les risques de violation des droits humains et de la perte de vies humaines», rappelle une déclaration adoptée lundi soir par le synode de l’Église évangélique réformée du canton de Fribourg (EERF) réuni à Grangeneuve. Le texte a été proposé par deux délégués alarmés par une enquête diffusée sur la radio publique alémanique démontrant que l’industrie suisse de l’armement cherche à obtenir la possibilité d’exporter des armes également vers les pays où règne un conflit armé interne.

Synode Fribourg Notre PereDès Pâques, il faudra dire «ne nous laisse pas entrer en tentation» pour la sixième demande du Notre Père. Le synode de chacune des Églises réformées a dû adopter cette mesure. Les Fribourgeois étaient les derniers à ne pas encore avoir tranché cette question.

Par Joël Burri

Le Synode de l’Église évangélique réformée du canton de Fribourg a été le dernier organe délibérant des Églises réformées romandes a adopté la nouvelle traduction de la sixième demande du Notre Père, mercredi soir à Grangeneuve. Dès Pâques, les réformés comme les catholiques diront «ne nous laisse pas entrer en tentation» plutôt que «ne nous soumets pas à la tentation». Un changement déjà actif dans le reste de la francophonie depuis le premier dimanche de l’avent 2017.

Synode inaugural ref frPour son synode inaugural de législature, l’Église réformée fribourgeoise a invité des représentants des autorités à prendre la parole.

Par Joël Burri

Photo: les délégués des différentes paroisses ont prêté serment à l’occasion d’un culte.

«Une vie sans religion est une vie sans principe affirmait Gandhi. Et une vie sans principe est un bateau sans gouvernail», a rappelé Georges Godel, président du Conseil d’État fribourgeois samedi à Morat devant le synode de l’Église évangélique réformée du canton de Fribourg (EERF). L’élu s’est réjoui que dans la société fribourgeoise, «l’utilisation de la religion comme instrument de domination» appartienne au passé. Toutefois il a regretté le désengagement des plus jeunes en matière de religion. «Le doute fait souffrir, car on ne sait plus où est la vérité.» Aussi au nom du Gouvernement, Georges Godel a «remercié celles et ceux qui s’engagent au quotidien pour leur Église.»

Photo: le Conseil exécutif lors de l’Assemblée générale de 2016. ©CEVAALe Comité d’une organisation réunissant 35 Eglises de 24 pays se réunit à Fribourg cette semaine. Jeudi 19 une soirée publique est prévue.

Photo: le Conseil exécutif lors de l'Assemblée générale de 2016. ©CEVAA

(Protestinfo) Une brochure d’animation théologique, un projet d’accueil des migrants, un centre d’accompagnement des femmes et de multiples envoyés dans des Eglises sœurs, tous ces projets ont en commun d’être soutenu par la CEVAA-Communauté d’Eglises en mission. Créée en 1971, cette organisation regroupe 35 Eglises dans 24 pays d’Afrique, d’Europe et d’Amérique latine. En Suisse, les différentes Eglises réformées cantonales romandes font partie de la CEVAA. Cette semaine, du 16 au 22 octobre, le comité de ce mouvement se réunit dans le canton de Fribourg. Jeudi 19, une rencontre publique est prévue.

© 2019 Protestinfo