×

Message

Failed loading XML...

La Mi-été à Solalex en 2014. ©Sabine PetermannLe culte d’Espace 2 sera diffusé en vidéo sur le web, ce dimanche. Une célébration en plein air et accompagnée d’une fanfare à l’occasion de la fête de la Mi-été.

Photo: La Mi-été à Solalex en 2014. ©Sabine Petermann

Par Joël Burri

La fête de la Mi-été est un rendez-vous apprécié des auditeurs du culte radio. Chaque été Espace 2, prend de la hauteur, pour diffuser une célébration depuis un alpage. «Historiquement, cette fête était purement civile. Les propriétaires se rendaient à l’alpage pour s’assurer de la bonne tenue de leur troupeau, se répartir le beurre et le fromage et amener du sel et du pain frais aux personnes qui passaient l’été en montagne. Très vite, on y a associé une célébration religieuse», rappelle Sabine Petermann productrice des cultes radio à la RTS.

mercredi, 21 juin 2017 08:00

Brèves

95 échelles dans l’Eglise Saint-François
«Ma femme est pasteure» remporte le prix du public
Renouvellement du partenariat entre la CER et la FREE

lundi, 13 février 2017 09:45

Un culte web à la place du culte télé

Mesures d’économiesculte streame obligent, sur la RTS le nombre de cultes TV produits en Suisse romande est passé de six à un seul par année. Une diffusion vidéo sur le web est par contre proposée à titre d’essai. Pour la première fois ce dimanche.

Par Joël Burri

Le culte radio diffusé sur Espace 2, ce dimanche 19 février, sera filmé. Les internautes pourront le suivre en images sur Celebrer.ch et sur RTSreligion.ch. Trois fois cette année, en principe, lors d’événements particuliers, les célébrations radio se donneront ainsi à voir. Les catholiques romains en feront autant avec des messes.

lundi, 19 décembre 2016 08:15

Noël sur les ondes de RTSreligion

TempleApplesAprès une année 2016 mouvementée, les émissions religieuses de la Radio télévision suisse (RTS) ont été partiellement sauvées, mais le nombre de cultes et de messes TV sera drastiquement réduit. Est-ce le dernier Noël aussi riche en cérémonies religieuses?

Photo: Le temple d'Apples CC (by-sa) Schleppyca

Par Laurence Villoz

Entre le 24 et le 25 décembre, la Radio télévision suisse (RTS) va diffuser quatre cérémonies religieuses sur les ondes de La Première et d’Espace 2 ainsi que quatre cultes et messes sur RTS Un. Un riche programme après une année mouvementée, marquée par l’annonce d’une diminution drastique des budgets accordés à RTSreligion. Si les négociations ont permis de sauver une partie des magazines, le nombre de cultes et de messes télévisés diminuera fortement en 2017 passant d’une trentaine à une vingtaine, dont deux seulement de Suisse romande, au lieu de douze actuellement. Les offices religieux vont-ils disparaître du programme de Noël 2017?

mercredi, 16 novembre 2016 08:15

Le service public dans une société liquide

caméras télévision CC(by-nc)Stéphane Peres via https://flic.kr/p/eRt69PProtestinfo propose régulièrement des éditos rédigés par des membres des rédactions de Médias-pro.

Directeur de cet office – partenaire protestant de RTSreligion – Michel Kocher écrit une lettre ouverte à Gilles Marchand. L’actuel directeur de la RTS reprendra, en octobre 2017, les rennes de la SSR, l’organisation faitière de l’audiovisuel public suisse.

Photo: CC(by-nc)Stéphane Peres 

Monsieur le futur directeur général de la SSR,
Cher Gilles Marchand,

Nous avons eu l’occasion de nous rencontrer en 2016, dans le contexte tendu des négociations pour l’avenir de RTSreligion. Depuis, le climat s’est apaisé, nous avons trouvé les voies permettant le maintien d’un partenariat éditorial crédible. Pour autant, nos institutions respectives continuent de traverser un ciel dont les turbulences ne sont pas prêtes de disparaître. Or, entre les Eglises et la SSR, il y a des proximités qui ne sont pas le fruit du hasard, de la conjoncture ou de privilèges dépassés. Ensemble, nous partageons des fondamentaux qui se traduisent aujourd’hui par deux questions cruciales. Qu’est-ce qu’un service public et comment le financer? La SSR doit trouver des réponses à l’échelle suisse, tandis que les Eglises «officielles» les cherchent aux niveaux cantonaux.

© 2017 Protestinfo