×

Message

Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Un pasteur retraité peinant à lâcher les rênes conduit l’Église réformée évangélique du Valais à définir une charte ainsi qu’à créer une commission de recours indépendante.

Par Laurence Villoz

Depuis 2015, une paroisse alémanique de l’Église réformée évangélique du Valais (EREV) vit des temps difficiles avec un pasteur retraité. Réunis en synode samedi 10 novembre à Sion, les délégués ont pris des mesures pour améliorer la gestion des crises. Ils ont notamment accepté une charte destinée aux ministres à la retraite. «L’expérience montre que, malgré toute la bonne volonté des personnes concernées, la présence d’un ministre dans son ancienne paroisse peut parfois donner lieu à des tensions, voire des conflits», peut-on lire dans le document qui propose, entre autres, que le ministre sortant choisisse «de préférence une paroisse différente de celle où il a servi en dernier, afin que son successeur puisse développer son ministère en toute liberté». «Pour nous, c’est une évidence d’avoir le même égard envers son successeur, que celui qui nous a été réservé. Il s’agit de formaliser ce qui était sous-entendu jusqu’à maintenant», relève Jean Biondina, au nom de la pastorale.

Réunis en synode mercredi 7 novembre, les délégués de l’Église réformée fribourgeoise ont bouclé la révision de la directive relative aux contrats d’engagement des ministres. Ils ont réaffirmé la volonté de la rendre seulement indicative.

Par Laurence Villoz

«C’est typique de notre Église fribourgeoise qui a envie de garder une autonomie des paroisses, sans contrainte cantonale», explique Pierre-Philippe Blaser, président du Conseil synodal de l’Église évangélique réformée du canton de Fribourg (EERF). Mercredi 7 novembre, les délégués, réunis en synode à l’Institut agricole Grangeneuve à Posieux, ont mis un point final à la révision de la Directive relative aux contrats des ministres. Dans le système réformé fribourgeois, c’est la paroisse qui est l’employeur des pasteurs et diacres. Alors que le Conseil synodal proposait de faire de ce texte une annexe au contrat de travail pour toutes les paroisses, le synode, lors d’une précédente session, avait décidé d’en faire un document «sans force contraignante». Les délégués ont entériné cette décision en un vote final.

Une récente étude montre que le nombre de femmes a plus que doublé parmi les ministres des principales Églises américaines.

Par Adelle M. Banks, RNS/Protestinter

Le nombre de femmes parmi les ministres des Églises américaines a doublé, voire triplé, ces vingt dernières années, révèle une nouvelle étude publiée au mois d’octobre. «J'ai été surprise du taux de progrès réalisés en vingt ans», s'étonne l'auteure de l'étude, Eileen Campbell-Reed, professeure associée au Séminaire théologique baptiste central à Nashville dans le Tennessee. «On entend souvent que le nombre de femmes dans les ministères ne bouge plus et que rien n'a vraiment changé. C’est absolument faux.»


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Des ministres au RwandaAprès avoir fermé plus de 700 Églises à cause des pratiques douteuses des ministres, le Rwanda établit des critères précis pour pouvoir prêcher dans les lieux de culte.

Photo: © RNS/AP Photo/Ben Curtis

Par Fredrick Nzwili, Nairobi, Kenya, RNS/Protestinter

Après la fermeture de plus de 700 églises et de certaines mosquées en mars dernier, les responsables du gouvernement rwandais ont décidé d'établir des directives sur la façon dont les groupes religieux opèrent dans le pays. Judith Uwizeye, ministre dans le bureau du président Paul Kagame, a présenté au Parlement un projet de loi qui exigerait que les prêtres chrétiens et musulmans soient titulaires d’une formation universitaire pour pouvoir prêcher dans des églises ou des mosquées.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

James H. Cone https://en.wikipedia.org/wiki/File:JamesHalCone.jpg#/media/File:JamesHalCone.jpgPère de la «théologie noire de la libération», James H. Cone est décédé fin avril à l’âge de 79 ans. Ses funérailles se sont déroulées, lundi 14 mai à New York, dans une église bondée.

Photo: James H. Cone CC (by-sa) Coolhappysteve

Rome (NEV/Protestinter) L'église Riverside à New York (USA) était bondée lors des funérailles, lundi 14 mai,  du pasteur James H. Cone, père de la «théologie noire de la libération». Le service funèbre a duré près de trois heures. De nombreux représentants des Églises afro-américaines sont intervenus pour rendre hommage au pasteur et théologien de l'Église méthodiste épiscopale africaine, décédé le 28 avril à New York à l'âge de 79 ans.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

© 2018 Protestinfo