×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Pierre-Alain FreyUne trentaine de professionnels, six caméras et environ 60'000 francs: des éléments indispensables à la diffusion d’un culte en direct à la RTS, comme celui qui se déroulera le 25 décembre prochain à la Cathédrale Saint-Pierre, à Genève. Rencontre avec Pierre-Alain Frey, producteur des cultes.

Photo: Pierre-Alain Frey

Propos recueillis par Laurence Villoz

Le 25 décembre, un culte de Noël sera diffusé en direct de la Cathédrale Saint-Pierre. En tant que producteur, quel est votre travail?

Pierre-Alain Frey: Le producteur est un peu comme un chef d’orchestre. Il a la responsabilité de faire en sorte que tout fonctionne bien. La réalisation d’un culte télévisé fait appel à une douzaine de corps de métiers différents. Je chapeaute tous ces spécialistes et je fais également l’interface entre la paroisse et l’équipe TV.

creche papier EstavayerDans la vitrine des magasins, au-dessus des fontaines ou encore dans le jardin de certains habitants, 59 crèches animent les rues d’Estavayer-le-Lac (FR) du 6 décembre 2014 au 4 janvier 2015. Jésus, Marie, l’âne et les rois mages prennent vie sous différentes formes. Selon l’Office de tourisme, qui est à l’origine de la manifestation, «chaque personne qui le souhaite peut participer à cette activité et proposer sa propre représentation de la nativité». Parmi la soixantaine de crèches, 49 d’entre elles se trouvent dans la vieille ville d’Estavayer-le-Lac et peuvent se visiter en suivant un itinéraire dans le centre. De nuit, les créations sont illuminées. 

NoelEthnoLes Eglises protestantes de Suisse romande se donnent les moyens de faire de Noël une vraie fête pour tous, en mettant en avant la rencontre et le partage.

Par Elisabeth Schenker

«L’inflation qu’a connue Noël a provoqué une débauche de moyens pour marquer cet événement et, dans le même temps, une exaspération croissante chez ceux qui constatent un écart grandissant entre le message de Noël et sa commémoration», constate James Woody, pasteur à l’Oratoire du Louvre. «A cela s’ajoute la tristesse voire la profonde mélancolie de tous ceux qui n’ont pas la tête à se réjouir».

Un Calendrier de l'aventOuvrir chaque jour une petite porte… Face à leurs aînés en papier, les calendriers de l’avent se déclinent désormais sous de multiples formes: poèmes en ligne, recettes de cuisine et rencontres quotidiennes. La cinquième édition du calendrier œcuménique offre les senteurs de Noël, par email.

Photo: CC (by-nc) Claire Poisson  

Par Laurence Villoz

«Nous ne nous attendions pas à un tel succès», lâche l’agente pastorale Stéphanie Bernasconi, responsable de la réalisation du calendrier œcuménique et formatrice au service de catéchèse de l’Eglise catholique vaudoise. Créé en 2010, ce calendrier en ligne réalisé par le Service catholique de catéchèse du Canton de Vaud et le Service cantonal Formation et accompagnement de l’Eglise réformée vaudoise ne devait exister que pour une seule édition. 

tiziouzouIl y a bientôt vingt ans, Tizi Ouzou, à 100 km d’Alger, était le théâtre de l’assassinat de quatre moines. Aujourd’hui, le christianisme connaît un essor fulgurant dans cette ville de quelque 140 000 habitants. Reportage le jour de Noël.

Vue de Tizi Ouzou (photo: Magharebia)

Par Arab Chih, ProtestInter

Aux alentours du lycée technique de la nouvelle ville de Tizi Ouzou, à une petite encablure de la salle omnisport «Saïd Tazrout», du nom d’un journaliste assassiné par les islamistes en 1995, on entend des chants et de la musique s’échappant d’une villa. La bâtisse de trois étages est le siège de l’église protestante de Tizi Ouzou et, en cet après-midi du mercredi 25 décembre, les fidèles y célèbrent la naissance du Christ.

Devant le portail, des vigiles portant des chasubles de couleurs rose et vert-pistache, veillent. A l’intérieur, ça bourdonne comme dans une ruche.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

© 2019 Protestinfo