×

Message

Failed loading XML...
Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Des jeunes à Taizé https://flic.kr/p/racufUne récente étude réalisée dans 106 pays montre que la religion à moins d’importance pour les jeunes générations. Quelques endroits inversent toutefois la tendance.

Photo: CC (by-nc) Maciej Bilas

Par Yonat Shimron (RNS/Protestinter)

Il existe peu d'endroits au monde où les parents ne doivent pas trainer leurs enfants au culte: d'une part, le Ghana, un pays majoritairement chrétien; d'autre part, le Tchad, majoritairement musulman. Dans ces deux pays africains, les jeunes adultes ont trois fois plus de chances de s'identifier à leur foi que leurs aînés, selon une nouvelle étude du Pew research center sur le sentiment religieux chez les jeunes adultes et leurs aînés.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

lundi, 09 juillet 2018 07:59

Des jeunes réformés à la ferme

Des jeunes à la fermeUne vingtaine de jeunes paroissiens vaudois se rend dans une famille d’agriculteurs du Jura bernois en juillet. Un voyage solidaire placé sous le signe de l’écologie.

Photo: DR

Par Marie Destraz, Réformés

«Nous n’allons pas dans cette ferme la fleur au fusil pensant résoudre les difficultés que traversent aujourd’hui les agriculteurs suisses. Il s’agit de donner de notre temps et de notre énergie pour aider une famille d’agriculteurs dans ses tâches quotidiennes, autant que de découvrir sa réalité et d’en revenir enrichi.» Justin a 18 ans. Il fait partie des «JP» (jeunes paroissiens) de la Région Lausanne-Epalinges, de l’Église réformée vaudoise (EERV).

mercredi, 09 mai 2018 08:10

Les Églises romandes face à Mai 68

Feuilles d'Avis de LausanneLes milieux religieux n’ont pas échappé à la vague contestataire de la fin des années soixante. Retour sur cette partie de l’histoire à l’occasion des 50 ans de Mai 68.

Photo: Des membres de la Paroisse œcuménique des Jeunes (PODJ) protestent en réaction à l’interdiction de procéder à une double célébration eucharistique (Archives tirées de la Feuille d’Avis de Lausanne du 8 avril 1969).

Par Nicolas Meyer, Réformés

À la fin des années soixante, les Facultés de théologie protestantes de Suisse romande sont en plein bouillonnement. «Plusieurs étudiants remettent en question la figure du pasteur en tant que détenteur d’une vérité qu’il est censé inculquer aux autres», introduit Gilles Descloux, qui travaille actuellement à un doctorat sur l’influence de Mai 68 dans les Églises romandes. Son étude porte sur les villes de Genève, Lausanne et Fribourg.

Les jeunes rassemblés à Crêt-BérardLe 2 mai 1948, les jeunes protestants vaudois se rassemblent par milliers à Lausanne. Ils décident de créer une maison de la jeunesse, devenue Crêt-Bérard, Maison de l’Église et du Pays. Retour sur un élan de jeunesse.

Photo: La jeunesse réformée rassemblée sur la colline de Crêt-Bérard en 1950 © Crêt-Bérard

Par Marie Destraz, Réformés

Nous sommes le 2 mai 1948 et les habitants de Lausanne assistent à un cortège étonnant. Cinq mille jeunes protestants, venus de tout le canton, défilent dans les rues de la ville. Ils ont revêtu pour l’occasion leurs uniformes paroissiaux et portent fièrement les drapeaux et insignes de leur village, de leur paroisse et de leur district. Ils ont entre 16 et 20 ans et font tous partie des groupes de jeunes paroissiens de l’Église nationale vaudoise (ancêtre de l’Église réformée vaudoise). Sous l’impulsion du pasteur et aumônier de jeunesse cantonal Albert Girardet, ils se sont réunis pour témoigner de leur foi commune.

Une voie ferrée https://flic.kr/p/qkvSUpAprès le suicide de plusieurs adolescents qui ont regardé la série «Treize raisons», une association chrétienne tape sur la table. Elle demande à Netflix de retirer cette fiction qui semble idéaliser le suicide.

Photo: CC (by-nc) micagoto 

Par Mark A Kellner (RNS/Protestinter)

Une organisation chrétienne conservatrice a demandé au géant du streaming Netflix de retirer la série dramatique «Treize raisons», dont le titre original est «13 Reasons why». Plusieurs adolescents se sont ôté la vie après avoir regardé la série. Selon les critiques, elle rendrait le suicide glamour. «Ce n'est pas une question partisane ou conservatrice. Il s'agit de s’interroger sur ce que nous montrons à nos ados», a expliqué Walker Wildmon, assistant de son père Tim Wildmon, directeur de l'Association des familles américaines (AFA). Le groupe basé à Tupelo dans le Mississippi aurait récolté plus de 30'000 signatures sur une pétition demandant l'annulation de la série.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

© 2018 Protestinfo