×

Message

Failed loading XML...

Une fécondation in vitro https://flic.kr/p/bww9qZProcréation médicalement assistée et gestation pour autrui se profilent en Suisse. Des modèles de plus en plus différenciés qui créent un vide juridique, dont la Confédération ne semble pas avoir mesuré les enjeux. Rencontre avec Isabelle Descombes, directrice de l’Association des familles monoparentales à Genève.

Photo: Une fécondation in vitro (FIV) CC (by-nc-nd) Zeiss Microscopy

Par Caroline Amberger

Avez-vous constaté des cas de procréation médicalement assistée (PMA) ou de gestation pour autrui (GPA) en Suisse?

Oui, bien que la GPA ne soit pas autorisée en Suisse, des hommes (hétérosexuels ou homosexuels) achètent des ovules, les font inséminer puis implanter chez des femmes aux Etats-Unis et reviennent avec un enfant sous le bras. Je constate aussi le cas de femmes qui se font inséminer à l’heure où l’horloge biologique avance,  parce qu’elles n’ont pas trouvé d’homme pour faire un bébé. Elles vont faire une fécondation in vitro et déclarent les enfants de père inconnu. Cette clientèle fait appel à notre association recherchant des conseils juridiques spécialisés dans les droits de l’enfant.

Meret VallonLa question de l’accueil des enfants et du catéchisme se trouve au centre des préoccupations de plusieurs Eglises romandes. Qu’apporte la transmission d’une religion au développement d’un enfant? Rencontre avec la pédopsychiatre Meret Vallon.

Photo: Meret Vallon

Par Laurence Villoz

La chapelle de Servion (VD) a récemment été transformée en espace pour les plus jeunes. L’Eglise protestante de Genève promeut de nouvelles formes de catéchèses inspirées par «Godly play» ou «jeu divin», une marque américaine qui développe des outils inspirés par la pédagogie Montessori. Quant aux Eglises de Berne-Jura-Soleure, elles ont tenu à rappeler publiquement que le catéchisme n’était pas de l’endoctrinement, mais un espace de réflexion. Protestinfo a rencontré Meret Vallon, psychiatre pour enfants et adolescents qui a elle-même donné le culte de l’enfance à Molondin dans le canton de Vaud.

vitrail et godly playJPGUn espace consacré à une nouvelle méthode catéchétique a été installé dans un temple du Jorat. Il a été inauguré dimanche 3 septembre. Le lieu pourra accueillir des groupes d’enfants d’autres paroisses.

Par Joël Burri

Dimanche, la paroisse du Jorat était en fête. Elle inaugurait à Servion son église des enfants. La chapelle du village a, en effet été transformée. Le chœur de l’Église qui occupe environ la moitié de l’édifice a été débarrassé de ses bancs et couvert de tapis. Sur les côtés, des étagères accueillent des jeux.

Un groupe d'enfants https://flic.kr/p/5Pn5u7L’inquiétude de certains parents a amené les Eglises Berne-Jura-Soleure à préciser en quoi consistait l’accompagnement religieux des enfants. Bien loin des clichés, le catéchisme se veut essentiellement un espace de réflexion sur des thématiques de vie.

Photo: CC (by-nc) kathleen.bence

Par Laurence Villoz

«Certains parents s’inquiétaient de la façon dont nous transmettions la foi à leurs enfants. Ils craignaient que nous endoctrinions leurs petits lors des camps de catéchisme. Ce n’est évidemment pas le cas», explique Pia Moser, responsable du secteur catéchèse dans les Eglises de Berne-Jura-Soleure. Début juillet, le Conseil synodal a clairement expliqué dans un communiqué en quoi consistait la transmission de la foi aux enfants: «Il s’agit de les encourager à se positionner en toute indépendance sur des contenus de foi et de les conforter dans l’idée qu’user d’un esprit critique et oser douter ne compromet ni leur relation avec Dieu ni la bienveillance accordée à leur existence».

mercredi, 09 août 2017 08:00

Brèves

60e anniversaire des retraites des enfants
Moins de Bibles dans les hôtels
Ajouter des aumôniers pour améliorer la discipline

Page 1 sur 5
© 2018 Protestinfo