×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1
mardi, 12 mars 2019 14:28

Point d’appui déménage

L’espace d’accueil pour les réfugiés, Point d’appui, a défait ses cartons à la rue Saint-Martin 36, à Lausanne. Après une semaine de déménagement, la structure a rouvert ses portes lundi 11 mars.

Par Laurence Villoz

«Ces nouveaux locaux sont deux fois plus grands, sur deux étages et nettement plus lumineux. Nous sommes très heureux d’avoir déménagés», se réjouit Diane Barraud aumônière à Point d’appui. Créé en 2003, ce lieu d’accueil de jour pour les réfugiés a posé ses valises, lundi 11 mars, à la rue Saint-Martin 36, au centre de Lausanne. Ces quinze dernières années, il se trouvait à quelques pâtés de maisons plus haut, à la rue Dr Cesar Roux, dans un espace en sous-location qu’il a dû quitter. «Ces nouveaux locaux sont de plain-pied, donc bien plus accueillants que les précédents qui se trouvaient au troisième sous-sol.»

C’est dans un esprit de défiance à l’encontre de l’exécutif de l’Église réformée vaudoise que l’organe délibérant s’est réuni vendredi et samedi.

Par Joël Burri

«Quelle image allons-nous donner de l’Église?» ou «les médias vont s’en donner à cœur joie!» Ces inquiétudes sont revenues dans la bouche de plusieurs délégués durant la session du synode (organe délibérant) de l’Église évangélique réformée du canton de Vaud (EERV) qui s’est tenue vendredi 8 et samedi 9 mars à Prilly. Après une session à Échallens sous le signe de l’apaisement en décembre dernier, cette session a presque entièrement été marquée par le climat de défiance entre une partie du synode et le Conseil synodal (exécutif) avec en toile de fond, les tensions qui semblent régner à la maison des Cèdres, le siège administratif de l’Église situé au chemin des Cèdres à Lausanne.

Comment accompagner un enfant face à ses questionnements existentiels? La paroisse vaudoise du Jorat a organisé une soirée autour de la spiritualité des plus jeunes, mercredi 6 février à la chapelle de Servion.

Par Laurence Villoz

«Les enfants ont une riche spiritualité. Ce n’est que depuis la fin du XXe siècle qu’on s’y intéresse. Il s’agit de rompre avec une certaine tradition selon laquelle on pensait qu’il fallait “remplir” l’enfant. Cela ne signifie pas qu’il ne faut rien lui transmettre, au contraire. Il faut le mettre en contact avec des textes, des histoires, des rituels, et laisser raisonner tout cela en lui», explique Florence Auvergne-Abric, philosophe et animatrice au Service catéchèse, formation et animation de l’Église protestante de Genève. Mercredi 6 février, la paroisse protestante vaudoise du Jorat a organisé une soirée autour de la spiritualité de l’enfant, à la chapelle de Servion, une église spécialement aménagée pour ce jeune public.

Au terme d’une législature houleuse, aucun des candidats élus en 2014 à l’exécutif de l’Église réformée vaudoise ne briguera de nouveau mandat en 2019.

Par Joël Burri

À quelques mois de la fin de la législature 2014-2019, le 30 juin prochain, cinq des sept membres du Conseil synodal, l’exécutif de l’Église évangélique réformée du canton de Vaud (EERV), n’ont «pas l’intention de solliciter un nouveau mandat», selon la formule du président du collège, Xavier Paillard. De fait, seuls Laurent Zumstein élu en 2017 en remplacement de Jean-Michel Sordet prenant sa retraite et Boris Voirol élu en septembre en remplacement de John Christin démissionnaire se portent candidat pour la période 2019-2024.

Dès le 1er novembre, la mendicité sera illégale dans le canton de Vaud. Une décision vivement critiquée par la pasteure Diane Barraud qui pointe un manquement éthique.

Par Laurence Villoz

«J’ai toujours été très choquée par l’interdiction de la mendicité. Cela me pose un problème éthique qu’on place la tranquillité des passants au-dessus de la souffrance liée à la précarité», réagit la pasteure Diane Barraud, médiatrice Églises-réfugiés et aumônière à Point d’appui, un espace qui accueille des migrants au centre de Lausanne.  Le 1er novembre, l’interdiction de la mendicité entrera en vigueur dans l’ensemble du canton de Vaud. Dès cette date, quiconque sera surpris en flagrant délit pourra être sanctionné d’une amende de 50 à 100 francs, affirme le Conseil d’État dans un communiqué. Et la facture pourra atteindre les 500 à 2000 francs pour celui qui envoie mendier des personnes mineures ou dépendantes.

Page 1 sur 38
© 2019 Protestinfo