×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

C’est dans un esprit de défiance à l’encontre de l’exécutif de l’Église réformée vaudoise que l’organe délibérant s’est réuni vendredi et samedi.

Par Joël Burri

«Quelle image allons-nous donner de l’Église?» ou «les médias vont s’en donner à cœur joie!» Ces inquiétudes sont revenues dans la bouche de plusieurs délégués durant la session du synode (organe délibérant) de l’Église évangélique réformée du canton de Vaud (EERV) qui s’est tenue vendredi 8 et samedi 9 mars à Prilly. Après une session à Échallens sous le signe de l’apaisement en décembre dernier, cette session a presque entièrement été marquée par le climat de défiance entre une partie du synode et le Conseil synodal (exécutif) avec en toile de fond, les tensions qui semblent régner à la maison des Cèdres, le siège administratif de l’Église situé au chemin des Cèdres à Lausanne.

L’organe délibérant de l’Église réformée du canton de Vaud a accepté de nommer un groupe soumis à un calendrier de travail serré sur la question des répartitions en ressources humaines. Il a aussi imposé un questionnaire aux paroisses rendant ce planning «irréaliste».

Par Joël Burri

Où l’Église évangélique réformée du canton de Vaud (EERV) doit-elle mettre ses forces? La question de la répartition des ressources humaines, en particulier des ministres du culte, continue à diviser le Synode (organe délibérant). Les divergences entre le Conseil synodal (exécutif) et une partie du Synode ont à nouveau été au cœur d’une session ce vendredi 21 septembre à Crêt-Bérard.

Les votes ont eu lieu à bulletin secret ©JoBÀ quelles tâches de l’Église attribuer les ressources humaines? À l’approche d’une diminution de la subvention cantonale, le Conseil synodal réformé vaudois proposait de répondre à cette question en favorisant l’émergence de nouvelles formes ecclésiales au détriment des paroisses. Mais les délégués au synode ne se sont pas laissés convaincre. Jugeant qu’ils n’étaient pas mûrs pour prendre une décision, ils ont refusé l’entrée en matière.

Photo: Les votes ont eu lieu à bulletin secret

Par Joël Burri

Une fois par législature de cinq ans, le Conseil synodal (exécutif) de l’Église évangélique réformée du canton de Vaud (EERV) doit soumettre au Synode (organe délibérant) un plan de dotation. C’est-à-dire la répartition des ressources humaines entre les différents types de ministères. C’est à cet exercice que le Synode réuni à Prilly vendredi soir et samedi s’est livré. Mais après un débat d’entrée en matière de près de 6 heures, les délégués des régions et services cantonaux ont renvoyé, par 47 voix contre 27 et 2 abstentions, sa copie à l’exécutif.

vitrail et godly playJPGLe Conseil synodal des réformés vaudois constate que sa «surface de contact avec la société» diminue. A l’occasion d’un exercice de réduction des postes, il propose donc tout une réflexion visant à encourager les nouvelles façon d’être Eglise.

Par Joël Burri

Photo: La chapelle des enfants à Servion. Le genre d’initiative que l’exécutif de l’Eglise souhaite encourager en créant deux postes visant à «renforcer la dynamique de changement».  

L’Église évangélique réformée du canton de Vaud (EERV) doit revoir ses effectifs à la baisse, en raison de l’accord de rééquilibrage avec l’Église catholique romaine dans le canton de Vaud. D’ici 2025, elle doit passer de 220 à 204 équivalents plein-temps. Profitant de départs à la retraite, elle compte y parvenir d’ici 2020, et surtout, au lieu d’en faire un simple exercice de coupes, le Conseil synodal, l’exécutif de l’Église propose d’en profiter pour mettre en place des outils pour redynamiser l’Église.

© 2019 Protestinfo