×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Comment accompagner un enfant face à ses questionnements existentiels? La paroisse vaudoise du Jorat a organisé une soirée autour de la spiritualité des plus jeunes, mercredi 6 février à la chapelle de Servion.

Par Laurence Villoz

«Les enfants ont une riche spiritualité. Ce n’est que depuis la fin du XXe siècle qu’on s’y intéresse. Il s’agit de rompre avec une certaine tradition selon laquelle on pensait qu’il fallait “remplir” l’enfant. Cela ne signifie pas qu’il ne faut rien lui transmettre, au contraire. Il faut le mettre en contact avec des textes, des histoires, des rituels, et laisser raisonner tout cela en lui», explique Florence Auvergne-Abric, philosophe et animatrice au Service catéchèse, formation et animation de l’Église protestante de Genève. Mercredi 6 février, la paroisse protestante vaudoise du Jorat a organisé une soirée autour de la spiritualité de l’enfant, à la chapelle de Servion, une église spécialement aménagée pour ce jeune public.

Un groupe d'enfants https://flic.kr/p/5Pn5u7L’inquiétude de certains parents a amené les Eglises Berne-Jura-Soleure à préciser en quoi consistait l’accompagnement religieux des enfants. Bien loin des clichés, le catéchisme se veut essentiellement un espace de réflexion sur des thématiques de vie.

Photo: CC (by-nc) kathleen.bence

Par Laurence Villoz

«Certains parents s’inquiétaient de la façon dont nous transmettions la foi à leurs enfants. Ils craignaient que nous endoctrinions leurs petits lors des camps de catéchisme. Ce n’est évidemment pas le cas», explique Pia Moser, responsable du secteur catéchèse dans les Eglises de Berne-Jura-Soleure. Début juillet, le Conseil synodal a clairement expliqué dans un communiqué en quoi consistait la transmission de la foi aux enfants: «Il s’agit de les encourager à se positionner en toute indépendance sur des contenus de foi et de les conforter dans l’idée qu’user d’un esprit critique et oser douter ne compromet ni leur relation avec Dieu ni la bienveillance accordée à leur existence».

jeudi, 19 novembre 2015 08:15

Un prix qui n’a pas de prix

Gourde CSAJ CC(0) Nicolas FriedliProtestinfo laisse régulièrement carte blanche à des personnalités réformées.

Pasteure à Cortaillod, Diane Friedli se réjouit sur son blog d’être corécipiendaire du Prix jeunesse 2015. 

Fin octobre, j’ai été primée! En effet, à ma grande surprise, je me suis vue décerner le Prix jeunesse 2015, ou plus exactement une partie de ce prix puisque j’en suis une des lauréates.

Jeune lecteur bible CC(by-nc-sa) Daniel Dimarco - https://flic.kr/p/dW8kjPPour engager les discussions autour du catéchisme dans la sphère familiale, l’Eglise réformée évangélique du canton de Neuchâtel propose des exemples de lettres, celle d’une adolescente à ses parents et celle d’une grand-maman à sa fille, basées sur des situations réelles.

Photo: CC (by-nc-sa) Daniel Dimarco

Par Laurence Villoz 

«Papa, je sais que tu en veux encore à Grand-Maman de t’avoir obligé d’y aller, mais c’est plus comme avant. Là, on ne t’oblige pas à penser tous la même chose, chacun dit ce qu’il croit et ça les aide à réfléchir ensemble. Enfin, c’est Sophie qui m’a dit. Elle m’a dit aussi qu’ils chantaient des trucs trop cool comme des gospels, et qu’ils faisaient beaucoup d’animation sous forme de jeux», peut-on lire dans l’exemple de lettre qu’une adolescente écrit à ses parents pour les convaincre de la laisser aller au catéchisme. Cette missive, publiée sur le site de l’Eglise évangélique réformée du canton de Neuchâtel (EREN), sert à faciliter la discussion autour du catéchisme dans la famille.

Jeune lecteur bible CC(by-nc-sa) Daniel Dimarco - https://flic.kr/p/dW8kjPLes jeunes aiment le caté, mais ils n’y recherchent pas forcément beaucoup de spiritualité. Traditions familiales, perspectives d’une fête de famille et amitié les intéressent davantage que Bible et thématiques religieuses, selon les premiers résultats d’une étude.

Photo: CC(by-nc-sa) Daniel Dimarco

Par Joël Burri

Le catéchisme était au cœur du synode de réflexion de l’Eglise évangélique réformée du Canton de Fribourg (EERF), samedi à Morat. Thomas Schlag et Muriel Koch, respectivement professeur et doctorante en théologie pratique à l’Université de Zurich sont venus présenter les résultats cantonaux de l’étude suisse sur la préparation à la confirmation.

© 2019 Protestinfo