×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1
vendredi, 01 février 2019 12:50

Offrir son repas à ceux qui meurent de faim

Renoncer à un repas par semaine et en offrir le prix aux personnes qui souffrent de la famine. L’association «Des calories pour la vie» à l’origine de ce concept invite le théologien Daniel Marguerat pour une soirée de réflexion, mardi 5 février, à Lausanne.

Par Laurence Villoz

«Chaque geste individuel compte. On peut soi-même faire bouger les choses», lâche Marc Subilia. En 2015, ce pasteur et médecin à la retraite a créé «Des calories pour la vie». Cette association propose de renoncer à un repas par semaine et d’en offrir le prix à une œuvre caritative qui lutte contre la faim dans le monde. «Quand je travaillais comme médecin, j’ai toujours été frappé par le fait que certaines personnes souffrent de surpoids alors que d’autres meurent de faim», explique Marc Subilia. Selon le rapport sur «l’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2018» publié par l’ONU, 821 millions de personnes souffrent de la faim. Parallèlement, 672 millions d’adultes sont obèses. La démarche présentée par l’association tend vers un rééquilibrage basé sur la prise de conscience individuelle.

jeudi, 06 septembre 2018 08:00

L’art de manger en pleine conscience

La nonne bouddhiste Thubten Chodron va publier un ouvrage où elle rassemble ses enseignements autour de la nourriture. Il s’agit de manger dans la compassion et la reconnaissance.

Par Tracy Simmons, Newport, État de Washington, RNS/Protestinter

Thubten Damcho se tenait devant une demi-douzaine de plates-bandes débordant de légumes, tout en pensant à sa vie avant de devenir nonne bouddhiste. Par le passé, elle travaillait à Singapour et ne prenait que rarement le temps de bien manger. À cette époque, elle grignotait entre les réunions ou sortait au restaurant le soir pour socialiser et enrichir son réseau. À part les nouilles ramen, elle ne savait pas vraiment cuisiner.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

des mains en prières derrières une assiette végane CC0 via https://pixabay.com/fr/v%C3%A9g%C3%A9talien-alimentaire-veggie-3412880/Avec ses adeptes prosélytiques et convaincus de détenir la vérité, le véganisme est-il devenu une religion?

Par Joël Burri

«En 2016, la province d’Ontario au Canada a envisagé, un temps, de reconnaître le véganisme comme “une croyance non religieuse qui influence de manière substantielle l’identité, la vision du monde et le mode de vie d’un individu, (qui) peut être considérée à l’égal d’une religion”», annonce début août l’hebdomadaire français «La Vie». La publication rappelle, par ailleurs, que les véganes ont volontiers recours à un vocabulaire connoté religieusement, parlant de sanctuaires pour les animaux, de miraculés pour les bêtes ayant échappé à l’abattoir ou de nécessité de conversion et surtout que ces derniers pratiquent un prosélytisme actif.

Une culture intensive de palme en Indonésie visitée par un envoyé de Pain pour le prochain en 2013. ©Pain pour le prochain via https://flic.kr/p/R6Ga1ZDans le domaine alimentaire, les marques Coop remplaceront l’huile de palme par d’autres matières grasses lorsque cela est possible et se fourniront auprès de filières appliquant des standards plus élevés lorsqu’une substitution n’est pas envisageable.

Photo: Une culture intensive de palme en Indonésie visitée par un envoyé de Pain pour le prochain en 2013. ©Pain pour le prochain 

Par Joël Burri

La culture de la palme pose de graves problèmes écologiques et sociaux. Les œuvres Pain pour le prochain et Action de carême en on fait l’un de leurs combats avec le soutien de l’organisation écologiste Pro Natura. Accaparement des terres par de grandes entreprises au détriment des populations locales, déforestations, diminution de la diversité écologique, détournement des eaux potables: la liste des conséquences de la monoculture de la palme est longue. En septembre 2017, Pain pour le prochain et Action de carême ont lancé une pétition demandant que les distributeurs suisses renoncent à cette matière grasse polyvalente et bon marché. Jeudi 5 juillet, les organisations ont annoncé que Coop s’était engagée pour une diminution. «Une victoire d’étape», selon les œuvres qui rappellent que sur le terrain politique aussi, se mène un combat contre l’huile de palme.

Affiche pour des donuts https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Doughnut_Dollies_1918_France.jpgChaque premier vendredi du mois de juin est consacré aux donuts, ces beignets ronds et sucrés. Instaurée par l’Armée du salut à Chicago pour remercier les femmes qui avaient donné ces douceurs aux soldats pendant la Première Guerre mondiale, cette journée célèbre probablement ses 80 ans cette année.

Photo: Les femmes qui distribuaient des donuts aux soldats LDD

Par Laurence Villoz

Sucré, gras, recouvert de glaçage et parfois même fourré, le donut a quelque chose du plaisir coupable. «C’est typiquement une nourriture de réconfort», explique Olivier Bauer, professeur de théologie pratique et spécialiste de la valeur spirituelle de l’alimentation. Chaque premier vendredi du mois de juin est consacré à ce beignet en forme de bouée. Cette année, la Journée du donut, particulièrement populaire aux États-Unis sous le nom de National doughnut day, aura lieu le 1er juin.

© 2019 Protestinfo