×

Message

Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

Le gouvernement tanzanien fait la chasse aux homosexuels, qui préfèrent fuir le pays plutôt que de finir en prison.

Par Doreen Ajiambo, Tanzanie, RNS/Protestinter

La chaleur est étouffante à Isebania, ville du nord de la Tanzanie. Assis à l’ombre, Joseph Omar est fatigué. Entre deux gorgées d’eau, le jeune homme de 28 ans raconte qu’il s’apprête à traverser la frontière pour trouver refuge au Kenya, pays voisin, car le gouvernement tanzanien a commencé à arrêter des homosexuels présumés. «Je crains pour ma vie. Ils ne veulent pas que nous restions ici, explique Joseph Omar. La communauté gay a très peur, parce que la police s'introduit par effraction dans les maisons de personnes soupçonnées d'être homosexuelles et les arrête. Je ne veux pas être le prochain. Je vais me cacher.»

Une nouvelle enquête révèle que 59% des Canadiens sont favorables à la présence du religieux dans l’espace public et qu’elle améliore la vie en société.

Par John Longhurst, RNS/Protestinter

Le Canada semble être un pays particulièrement laïque comparé à son voisin du sud, mais un nouveau sondage suggère que les gens seraient plus ouverts à la religion qu'il n'y paraît à première vue, surtout chez les jeunes Canadiens. L’enquête, intitulée «La foi dans l'espace public», réalisée par l'Institut Angus Reid, relève que 59% des Canadiens considèrent que la liberté d'expression religieuse dans la sphère publique fait du Canada un pays meilleur.

Le nouveau film «Revival» porte à l’écran l’Évangile de Jean avec un casting majoritairement noir. Sous forme de comédie musicale, la production allie gospels, negro spirituals et compositions inédites.

Par Adelle M. Banks, Washington, RNS/Protestinter

Pour son auteur Harry Lennix, le nouveau film «Revival» (Résurrection) — un récit de l’Évangile de Jean avec une distribution majoritairement noire — est complètement à la page. «Je pense qu’être capable de s’identifier à quelqu’un comme le Christ est un grand et puissant outil qui nous a été refusé, et pas nécessairement à cause de pressions extérieures», constate Harry Lennix, auteur, producteur et acteur noir dans le film.

Des dizaines de milliers d’Israéliens ont manifesté mardi pour que leur gouvernement agisse contre les violences subies par les femmes, une semaine après deux meurtres sordides

Par Aline Jaccottet

La semaine dernière, deux jeunes filles de douze et seize ans, Silvana Tsegai et Yara Ayoub, ont été assassinées à Tel-Aviv. Elles ont ainsi rejoint la triste liste des 22 femmes tuées de violences domestiques depuis début 2018 en Israël, selon les chiffres de l’Organisation sioniste internationale des femmes. Une année noire alors qu’entre 2016 et 2017, seize victimes de ce type de crime avaient été répertoriées contre treize entre 2014 et 2015.

L’application d’hébergement en ligne Airbnb a retiré 200 offres situées dans les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée. Une politique vivement critiquée, car elle serait dirigée contre les juifs.

Par Michel Chabin, Jérusalem, RNS/Protestinter

«Pourquoi Marie et Joseph sont-ils restés dans une écurie? Parce qu’Airbnb a bloqué toutes les offres de locations pour les juifs de Judée.» Ce texte, c’est celui d’un mème, une idée qui prend le plus souvent la forme d’un texte ou d’une image, et qui se répand de façon virale sur internet via les réseaux sociaux. Ici, le texte s’accompagne d’une illustration de Marie, Jospeh et l’enfant Jésus à Bethléem. Ce mème fait suite à l'annonce faite la semaine dernière par Airbnb, l'application d'hébergement en ligne, selon laquelle elle avait retiré les 200 locations des «colonies israéliennes en Cisjordanie occupée», qui sont «au cœur du conflit entre Israéliens et Palestiniens».

Le Musée de la Bible à Washington expose la Bible des esclaves. Un recueil de textes qui met l’accent sur la servitude, sans tenir compte de la liberté.

Par Adelle M. Banks, Washington, RNS/Protestinter 

Au rez-de-chaussée du Musée de la Bible, à Washington, on peut voir un volume qui se distingue des nombreuses versions présentées dans le bâtiment consacré au livre saint. Il s'agit d'un petit recueil d'Écritures, dont on lit sur la couverture: «Parties de la Sainte Bible, sélectionnées pour l'usage des esclaves noirs, dans les îles britanniques de l'ouest de l'Inde.» La soi-disant Bible des esclaves, prêtée par l'Université Fisk de Nashville, au Tennessee, exclut 90 % de la Bible hébraïque, ou Ancien Testament, et 50 % du Nouveau. Le livre contient notamment le passage «Obéissez à ceux qui sont vos maîtres» tiré de la lettre de Paul aux Éphésiens, mais il manque la partie de sa lettre aux Galates qui dit qu’«Il n'y a ni lien ni liberté... car vous êtes tous un en Jésus Christ».

© 2018 Protestinfo