×

Message

Failed loading XML...

Alternative fur Deutschland Stand CC(by-sa) Ziko van Dijk, via https://commons.wikimedia.org/wiki/File:2013-07_Alternative_f%C3%BCr_Deutschland_Bocholt.JPGAux yeux des Eglises allemandes, une large part des idées du parti populiste AFD s’appuient sur une vision de l’être humain incompatible avec la foi chrétienne. De son côté et bien qu’il se présente comme le gardien de l’Occident chrétien, le parti de droite conservatrice s’oppose si fortement aux Eglises majoritaires que certains de ses hauts responsables ont déjà appelé ses adhérents à les quitter. Les positions semblent se durcir. Les deux côtés devraient cependant ouvrir le dialogue: c’est ce que demande Wolfgang Thielmann, pasteur et journaliste de longue date, qui a récemment publié un ouvrage sur le sujet. Entretien avec l’agence de presse protestante allemande EPD sur les possibles rapports entre les Eglises et l’AFD, ainsi que sur les raisons pour lesquelles certains chrétiens choisissent de voter pour un parti populiste. 

Photo: CC(by-sa) Ziko van Dijk

Propos recueillis par Corinna Buschow, Berlin, EPD/Protestinter

Dans le passé, de hauts responsables de l’AFD se sont fortement attaqués à des membres et des positions des Eglises. Vous réclamez dans votre livre un dialogue plus nourri entre ces deux institutions. Pourquoi l’Eglise devrait-elle chercher à parler avec ce parti?

Je suis bien conscient que se confronter à l’AFD n’a rien de facile. Un document stratégique pose même noir sur blanc que le parti s’appuie davantage sur la provocation que sur les arguments. Et pourtant, c’est justement au sein de l’Eglise qu’on doit le plus rechercher un débat argumenté. Le point de départ de mon livre a été cette déclaration de l’archevêque de Cologne, Rainer Maria Woelki, selon laquelle nul être humain n’avait besoin de telles alternatives politiques. Ma réaction à ces paroles a été «Nous ne pouvons pas aborder les choses ainsi». Je ne peux pas condamner un parti en bloc; il me faut me donner la peine d’établir comment et pourquoi il transgresse les principes fondamentaux auxquels nous croyons en tant que chrétiens. Et dans le cadre d’un dialogue critique, je dois aussi me montrer prêt à remettre en question et à repenser ma position. J’approuve le fait que le Kirchentag ait organisé une confrontation avec l’AFD.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

L’éclipse solaire de 1999, ©Oregon State UniversityLe 21 août, une éclipse solaire sera visible depuis les Etats-Unis. Appel à la repentance, à la religion ou au réveil de l’âme, le phénomène ne laisse pas insensible.

Photo: L’éclipse solaire de 1999, ©Oregon State University

Par Emily McFarlan Miller, RNS Protestinter

Le pape Urbain VIII a eu recours à de la contre-magie, a fait enfermer les cardinaux qui prophétisaient que les éclipses solaires de 1628 et 1630 étaient des signes de malédiction sur son règne et plus tard a rédigé une bulle dans laquelle il interdisait aux catholiques la pratique de l’astrologie. En 1652, une éclipse solaire a obscurci le ciel d’Ecosse et d’Irlande. Elle a été largement interprétée comme un signe de la colère de Dieu et de l’imminence du Jugement dernier. Et des mois avant qu’une éclipse passe sur Londres en 1715, la première en plus de 600 ans, le phénomène a été annoncé comme le «jour noir» ou un signe de la fin des temps. Au fil des siècles, les éclipses ont été perçues comme de mauvais présages ou des signes annonciateurs de l’Apocalypse, selon John Dvorak, astronome et auteur de l’ouvrage «Mask of the Sun: The Science, History and Forgotten Lore of Eclipses.» (Le soleil masqué: la science, l’histoire et les traditions oubliées des éclipses). Mais elles ont aussi été interprétées comme des signes puissants de la grandeur de Dieu.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

robot souriant CC(by)Robin Zebrowski via https://flic.kr/p/EHyaTFaut-il légiférer sur les robots? Faut-il tracer une ligne claire entre machine et humain ou au contraire s’imaginer qu’un jour les machines créées par l’homme pourront même avoir une vie spirituelle?

Photo: CC(by)Robin Zebrowski

Par Rosalie Chan (RNS/Protestinter)

Elon Muske, le directeur de SpaceX (une entreprise américaine spécialisée dans l’astronautique) et de Tesla (le constructeur de voitures électriques) s’est récemment pris le bec sur Twitter avec Mark Zuckerberg, le créateur de Facebook au sujet des dangers de l’intelligence artificielle. Elon Musk a exhorté un groupe de gouverneurs de réguler de manière proactive l’intelligence artificielle (IA) qu’il considère comme une «menace fondamentale pour l’existence de la civilisation humaine».


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Un baptême dans une rivièreDes agriculteurs chrétiens sont décédés en Tanzanie lors de leur baptême dans une rivière, emportés par le courant. Des mesures de sécurité vont être prises pour éviter ce genre d’accident.

Photo: Un baptême dans une rivière en Afrique du Sud RNS/Larry Hills/Mennonite Church USA

Par Frederick Nzwili (RNS/Protestinter)

C’est un rite qui date de l'époque de Jésus, lui-même baptisé dans le Jourdain par Jean-Baptiste. Mais les chrétiens en Afrique de l'Est s’interrogent actuellement sur les baptêmes dans les rivières, après qu'un tel rituel a tourné au désastre dans le nord de la Tanzanie. Deux agriculteurs chrétiens, âgés de 30 à 47 ans, sont morts noyés alors que leurs pasteurs tentaient de les baptiser dans le courant rapide de la rivière Ungwasi dans le district de Rombo, à la mi-juillet. Le rituel a été organisé par l'Eglise Shalom, un groupe charismatique du pays.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

couverture polar schattenrotL’Eglise a souvent tendance à éviter le sujet du mal et préfère décrire un monde idéal, regrette Felix Leibrock. Aumônier auprès de la police, il est également auteur de polars.

Munich (EPD/Protestinter). Felix Leibrock, auteur et pasteur, en est convaincu: l’Eglise a besoin des polars et du sentiment d’attente qu’ils procurent. «Beaucoup de prêches, de réunions et de manifestations bénéficieraient d’un peu plus de suspense», juge ce théologien, qui écrit lui-même des romans policiers. Ceux-ci invitent en outre à se préoccuper des origines du mal, ce qui fait aussi partie des missions des pasteurs, a déclaré le directeur de l’association protestante munichoise pour l’éducation à l’agence de presse protestante allemande EPD. Mais l’Eglise, elle, a souvent tendance à éviter le sujet du mal et préfère décrire un monde idéal —une approche peu judicieuse.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

Donald Trump et Robert Jeffress en juillet 2017. ©RNS/Reuters/Yuri GripasAlors que le Conseil œcuménique des Eglises s’inquiète des menaces proférées à l’encontre de la Corée du Nord et met en doute leur efficacité, un conseiller évangélique du président américain justifie la violence. La présidence américaine aurait l’autorité divine pour combattre le Mal.

Photo: Donald Trump et Robert Jeffress en juillet 2017. ©RNS/Reuters/Yuri Gripas

Par Emily McFarlan Miller, RNS/Protestinter

Dieu a donné au président Trump le «pouvoir de faire tomber Kim Jong-Un», selon le révérend Robert Jeffress, l’un des principaux conseillers chrétiens évangéliques du président. La prise de position de Robert Jeffress a été publiée mardi, peu après l’avertissement du président qui a déclaré que la Corée du Nord allait «rencontrer le feu et la fureur comme le monde ne les a jamais vus» si le leader du pays continue à menacer les Etats-Unis.


Pour lire cet article vous avez besoin de 1 credit(s), Acheter des crédits.

© 2017 Protestinfo