×

Message

Failed loading XML...
Failed loading XML... xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head Entity 'rsquo' not defined Entity 'rsquo' not defined Entity 'rsquo' not defined Entity 'rsquo' not defined Entity 'rsquo' not defined Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and html Premature end of data in tag head line 1 Premature end of data in tag html line 1

Andrzej Choromanski (à droite) et Olav Fykse Tveit présentent l’identité visuelle du pèlerinage œcuménique du pape François et du Conseil œcuménique des Églises du 21 juin 2018 à Genève. François sera de passage à Genève le 21 juin prochain. Si les collaborations entre l’Église catholique romaine et le Conseil œcuménique se multiplient, il n’est pas question pour autant de parler d’adhésion à l’organisation internationale.

Photo: Andrzej Choromanski (à droite) et Olav Fykse Tveit présentent l’identité visuelle du pèlerinage œcuménique du pape François et du Conseil œcuménique des Églises du 21 juin 2018 à Genève.

Par Joël Burri

«Le Saint-Père nous rappelle parfois que “ceux qui persécutent les chrétiens ont mieux compris que nous le sens de l’unité.” Pour lui, c’est un sujet de honte!», relate Andrzej Choromanski du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens. «Lorsqu’ils commettent leurs persécutions, ils ne demandent pas à leur victime si elles sont luthériennes, méthodistes ou catholiques, ils les voient tous comme des chrétiens», a complété le théologien présent mardi à Genève, lors de la conférence de presse présentant le programme de la visite du pape François au Conseil œcuménique des Églises (COE).

Le pape François et Olav Fykse TveitLe 21 juin prochain, le pape François se rendra au Conseil œcuménique des Églises à Genève. Quelle est cette organisation qui rassemble plus de 500 millions de chrétiens?

Photo: Le pape François et Olav Fykse Tveit à Rome en août 2017 © COE/Francesco Sforza/Vatican Photographic Service

Par Laurence Villoz

«L’identité du Conseil œcuménique des Églises (COE) est de vivre en communion. Ses membres recherchent donc sans cesse le consensus», expliquait Olav Fykse Tveit, son secrétaire général, dans une interview publiée sur le site NouvelleR.ch. Créé en 1948 à Amsterdam, le COE qui célèbre son 70e anniversaire cette année rassemble 348 Églises représentant plus de 500 millions de chrétiens à travers le monde. Des protestants, des anglicans, des orthodoxes. Mais l’Église catholique romaine n’en fait pas partie. Elle collabore toutefois à certains projets.

Des mains réunies https://flic.kr/p/8rKqLHAprès douze années d’existence, l’association qui soutenait et conseillait les couples composés d’un conjoint protestant et l’autre catholique cessera ses activités. La demande n’est plus au rendez-vous.

Photo: CC (by-nc) RebeccaVC1 

Par Laurence Villoz

Comment gérer le mariage ou le baptême des enfants quand papa est catholique et maman protestante? C’est à cette question que l’Association des familles interconfessionnelles de Suisse (AFI-CH) s’est intéressée pendant plus de douze ans. Une problématique qui ne semble toutefois plus concerner le public cible. «Une sorte de relativisation de l’identité religieuse, liée au fait que de moins en moins de personnes se marient à l’Église a progressivement sclérosé les activités de l’association. Ni les couples ni les institutions ne semblent plus vraiment s’y intéresser», déplore le pasteur Jean-Baptiste Lipp, aumônier protestant de l’AFI-CH. Courant 2018, cette association cessera ses activés.

église en Oregon CC(by-nc) Allen via https://flic.kr/p/btEJYyÉchanges de chaires, célébrations œcuméniques, groupes de prières et manifestations diverses, de multiples rencontres sont organisées jusqu’au 25 janvier. Les chrétiens sont appelés à prier pour l’unité.

Par Joël Burri

Photo: CC(by-nc) Allen

Dès jeudi 18 janvier, jour de commémoration de la confession de foi de Pierre et pendant une semaine, jusqu’à la commémoration de la conversion de Paul, les chrétiens sont invités à prier pour l’unité des chrétiens. Mais qu’est-ce que cela signifie, rêve-t-on d’une seule Église? «Probablement qu’au début du mouvement œcuménique, il y avait l’espoir de revenir à une seule Église. La constatation qui était faite est que ces multiples Églises étaient contraires à la volonté du Christ: “Soyez un pour que tout le monde croie”», rappelle Anne Durrer, secrétaire générale de la Communauté de travail des Églises chrétiennes en Suisse (CTEC).

oecumenica-label - bis

L’aumônerie œcuménique des prisons de Genève s’est vue attribuer le label Œcumenica 2016. Ce label distingue les projets interconfessionnels réalisés par des particuliers, des paroisses, des communautés religieuses ou des organisations ecclésiastiques.

Par Emmanuelle Jacquat

«Il s’agit d’une reconnaissance du travail réalisé. Et c’est également une reconnaissance du travail œcuménique au sens large, puisqu’il y a plusieurs partenaires dans ce projet», se réjouit Maurice Gardiol, président du Conseil de l’aumônerie œcuménique des prisons. En effet, les huit aumôniers qui sont engagés à temps partiel proviennent des Eglises protestantes de Genève, catholique romaine, orthodoxe roumaine, de l’Armée du salut et de l’Eglise adventiste. L’Eglise catholique chrétienne participe à la réflexion, mais elle n’a engagé aucun aumônier. Le projet a donc rempli sans problème le critère de la représentativité d’au moins trois Eglises ou courants chrétiens. Il a également répondu aux autres critères d’octroi édictés par la Communauté de travail des Eglise chrétienne en Suisse (CTEC).

JJMeylan CECCVLe pasteur évangélique Jean-Jacques Meylan est président de la Communauté des Eglises chrétiennes dans le canton de Vaud. A l’occasion de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, qui a débuté lundi, Protestinfo l’a rencontré pour lui demander comment se porte l’œcuménisme aujourd’hui. Interview.

Propos recueillis par Joël Burri

On a l’impression que plus personne ne parle d’œcuménisme. Est-ce passé de mode?

En effet, on parle parfois de l’«hiver œcuménique», mais en même temps les Eglises n’arrêtent pas de dire que l’œcuménisme n’est pas une branche à option; c’est une dimension fondamentale de notre pratique ecclésiale. En utilisant mes propres mots, je dirais que l’on est passé d’un œcuménisme «spectacle» à un œcuménisme «de communion», plus profond.

© 2018 Protestinfo