×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 569
×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

JacometBerne (ref.ch) La Fondation bernoise pour la liberté et les droits de l’homme a attribué son Prix des droits de l’homme 2013 à la Suissesse Tilla Jacomet et à la Somalienne Leyla Kanyare (photo: EPER/Ruedi Lüscher), toutes deux activement engagées en faveur des requérantes et requérants d’asile en Suisse.

La juriste Tilla Jacomet dirige le service de consultation juridique de l’Entraide protestante suisse (EPER) pour les personnes requérantes d’asile dans les cantons de Saint-Gall, Appenzell et Thurgovie. Leyla Kanyare travaille comme traductrice; elle est également fondatrice de l’Association d’intégration des Somaliens en Suisse orientale.

Dans son exposé des motifs pour l’attribution du prix 2013 à Tilla Jacomet et Leyla Kanyare, la Fondation indique que les deux femmes se sont distinguées par leur vision claire des objectifs et leur engagement efficace en faveur des personnes requérantes d’asile. «Par ce choix, la Fondation veut donner un signal en faveur du respect des droits humains dans le domaine de l’asile.» Le prix est doté d’un montant de 20 000 francs. (FNA)

gandhiLe petit-fils du Mahatma Gandhi milite en faveur de la résolution non-violente des conflits à Caux, au-dessus de Montreux. Des pacifistes du monde entier s’y rassemblent pour le Forum annuel d’Initiatives et Changement (I&C), du 29 juin au 12 août. Entre pardon et réconciliation, rencontre avec Rajmohan Gandhi.

(Photo: ©Laura Graafen/CAUX-I&C)

Par Laurence Villoz

Protestinfo: Que fait I&C pour permettre aux communautés en conflit de se réconcilier?

Rajmohan Gandhi: I&C incite les personnes impliquées dans des conflits à remettre leur colère en question, à prendre conscience que la situation peut changer, afin de pouvoir pardonner et se réconcilier. Chaque histoire de réconciliation est unique et le pardon est contagieux. 

solidarUne Ferrari, un banquier cupide, une famille en Afrique et une noix de coco vengeresse: telle est la recette de la nouvelle campagne de Solidar contre la spéculation sur les denrées alimentaires. Une vidéo visionnée près de 200'000 fois sur youtube en une semaine, et qui provoque déjà des remous.

 terraterraDans les pays en développement, les multinationales et les gouvernements étrangers se ruent sur les terres qui représentent pour eux de bons investissements. L’accaparement des terres se fait souvent sur le dos de la population locale. *La campagne œcuménique, qui commence aujourd'hui mercredi, met le doigt sur ce mécanisme qui prive de nombreuses familles paysannes du Sud de leurs moyens d’existence.

Par Martina Schmidt, théologienne, pasteure et secrétaire romande Pain pour le prochain

aeuL'organisation de développement Helvetas a le sourire. En 2012, elle a récolté 23,7 millions de francs de dons, soit 8% de plus qu'en 2011. Les petits donateurs comme les grands se sont montrés plus généreux.

Pour la septième année consécutive, Helvetas a vu ses recettes augmenter, peut-on lire dans son communiqué.

julien GELe 28 août 1963, le pasteur afro-américain Martin Luther King bouleversait les Etats-Unis avec son célèbre discours « I have a dream ». Cinquante ans plus tard, ses « rêves » se sont en partie réalisés. Qu’en est-il des utopies aujourd’hui? Le Genevois Julien Cart (photo: Helena de Freitas), politicien engagé pour la décroissance et l’écosocialisme, dévoile ses « rêves » à ProtestInfo.

Par Laurence Villoz

Pour célébrer les cinquante ans de « I have a dream », ProtestInfo s’interroge sur la place de l’utopie dans la société actuelle. Trois personnes issues des milieux politique, religieux et littéraire présenteront leur « utopie ». Le premier volet est consacré à un politicien genevois, conseiller municipal (législatif) de la ville de Genève et éducateur spécialisé. Engagé pendant cinq ans auprès des Verts genevois, le jeune homme de 30 ans a décidé de faire cavalier seul depuis le début de l’année.

© 2019 Protestinfo