×

Message

Failed loading XML...

culte synodal EREN à MontmirailDans une situation financière difficile et constatant la baisse des entrées, les délégués au synode ont décidé de réveiller une mesure de restriction budgétaire qui avait été suspendue.

Photo: un culte a eu lieu durant la session du Synode. 

Par Joël Burri

Décidée pour 2016 en 2014, mais suspendue en 2015, la baisse des effectifs pastoraux dans l’Eglise réformée évangélique du canton de Neuchâtel (EREN) aura finalement bien lieu à partir de 2018. Réunis en Synode (organe délibérant) à Montmirail, les délégués ont choisi de réactiver l’application du «tableau des postes». C’est-à-dire la répartition des dotations pastorales telle que prévue en 2014. Pas question de licencier pour autant, si actuellement l’EREN compte 2,75 équivalents plein-temps de plus que les objectifs fixés, des départs naturels devrait permettre de rapidement y remédier. D’ici là, les postes ministériels vacants seront repourvus en interne, aucune augmentation de taux de travail ne sera «en principe envisageable» et le Conseil synodal (exécutif) pourra demander à ce qu’un collaborateur actif dans une paroisse consacre une partie de son temps dans une autre paroisse.

Dimitri AndronicosLe Centre International réformé John Knox à Genève a abrité un colloque portant sur les nouvelles formes institutionnelles que peuvent porter les Eglises. Des intervenants locaux et internationaux ont nourri une réflexion abondante et ont commencé à défricher le terrain.

Photo: Dimitri Andronicos

Par: Guillaume Henchoz, reformes.ch

C’est une rencontre d’un genre particulier qui s’est tenue le week-end dernier au Centre International réformé John Knox (CIRJK) à Genève. L’évènement intitulé Living and growing Church (L’Eglise pour vivre et grandir) était organisé par la commission de programme du centre et a réuni des intervenants suisses et étrangers autour d’une même réflexion: «Penser l’Eglise de demain».

Eglises / 06 décembre 2017 - 08:00

Brèves

Une grande crèche à la cathédrale
Le RES dit «oui» aux changements du «Notre Père»
Engagement citoyen et spiritualité
Fermeture des commerces le 24 décembre
L’Escalade au MIR

faire des économies CC(0) via https://pixnio.com/fr/objets/crayon-calculatrice-papier-entreprise-economie-bureauLes délégués des Eglises réformées ont adopté un budget présenté pour la première fois à l’aide d’un nouveau plan comptable plus transparent

Par Joël Burri

Révolution dans la présentation du budget de la Conférence des Eglises réformées romandes (CER)! Les délégués des différentes Eglises réformées cantonales ont adopté pour la première fois, samedi à Morges, un budget 2018 de 3 millions de francs avec une présentation permettant de connaître le coût de chaque activité. Jusqu’à présent, les chiffres étaient présentés uniquement par nature: salaires, transports, fournitures, etc. Un exercice de transparence qui n’est pas tout à fait gratuit: «Aujourd’hui, nous avons un outil qui devrait nous permettre de faire des choix réels. Savoir quelle économie nous permet l’abandon d’une activité ou d’une autre», a déclaré Xavier Paillard, président du Conseil exécutif de la CER.

temple malagnou

Alors que le Consistoire a décidé de formaliser l’encadrement des nouvelles formes ecclésiales, les paroisses ont rappelé leur difficulté à renoncer à des forces ministérielles.

Par Joël Burri

L’Eglise protestante de Genève a beaucoup de projets, mais peine encore à se résoudre à libérer des forces pour les mener à bien. Cette impression ressort de la deuxième journée de séance du Consistoire (organe délibérant), vendredi 1er décembre au temple de Malagnou. Deux débats se succédaient: l’un sur les critères utilisés pour distribuer les forces ministérielles entre régions et un deuxième sur des lignes directrices pour encadrer les ministères dits «pionniers», c’est-à-dire des expérimentations de nouvelles formes de présence ecclésiale. Ainsi, alors que durant le premier débat chaque délégué a «prêché pour sa paroisse», la question de comment libérer des forces pour lancer de nouveaux projets était dans les esprits durant le deuxième.

main en bénédiction. CC(by-nc-nd) Andrea Leganza via https://flic.kr/p/oBXAuL’Eglise protestante de Genève ouvre le débat sur la pastorale des nouvelles formes de vie en commun et en particulier sur la bénédiction des couples de même sexe.

Photo: CC(by-nc-nd) Andrea Leganza 

Par Joël Burri

Le Consistoire (organe délibérant) de l’Eglise protestante de Genève (EPG) a décidé jeudi soir de faire un premier pas vers la mise en place d’une bénédiction ou d’un autre geste liturgique pour les couples de même sexe reconnus civilement. Mais ce ne sera pas un pas de course et le cheminement ne s’arrêtera pas à la question des couples homosexuels, c’est l’entier de la question des nouvelles formes d’organisations conjugale et familiale qui sera posée.

© 2018 Protestinfo