×

Message

Failed loading XML...

Une partie du site de Qumrân CC(0) Effi Schweizer via https://fr.wikipedia.org/wiki/Qumr%C3%A2n#/media/File:Qumran2.jpegIl y a un peu plus de 70 ans, en 1947, un groupe de Bédouins découvre des jarres renfermant des manuscrits dans des grottes surplombant la mer Morte. Mercredi 21 mars, la HET-PRO propose une série de conférences pour célébrer cet anniversaire. Parmi les intervenants, Innocent Himbaza, spécialiste de l’Ancien Testament, maître d'enseignement et de recherche à l’Université de Fribourg et James Morgan, spécialiste du Nouveau Testament, lecteur à l’Université de Fribourg et professeur à la HET-PRO. Interview.

Photo: Une partie du site de Qumrân CC(0) Effi Schweizer 

Propos recueillis par Joël Burri 

Tous les croyants ont déjà entendu parler des manuscrits de la mer Morte. Mais que contiennent ces mystérieux rouleaux et pourquoi en parle-t-on autant?

Innocent Himbaza: Ce sont les plus anciens témoins du texte biblique que nous avons. Avant leur découverte, il y avait très peu de manuscrits très anciens. Les grands manuscrits que l’on connaissait dataient du Moyen âge, spécialement pour les textes hébreux. Quand on a découvert les manuscrits dits de Qumrân — ou de la mer Morte, le site de Qumrân n’est pas le seul — on a fait, un bond en arrière de plusieurs siècles dans l’histoire. La grande question était donc de savoir si ces documents correspondaient à la Bible telle que nous la connaissions.

Le Consistoire de mars 2018Réunis en Consistoire les 15 et 16 mars, les délégués de l’Église protestante de Genève se sont penchés sur les critères de répartition des postes entre les différentes régions. À l’issue d’un débat musclé, l’exécutif a décidé de retirer l’objet du vote.

Par Laurence Villoz et Joël Burri

Comment répartir les forces au sein de l’Église protestante de Genève (EPG)? Le Conseil du Consistoire (exécutif) a présenté douze critères de répartition des postes ministériels entre les régions, vendredi 16 mars, aux délégués réunis au centre paroissial de Malagnou. Le nombre de foyers protestants, les activités menées dans les régions, les cultes célébrés en EMS ou encore le nombre de baptêmes et de mariages faisaient partie de la liste. «Nous avons besoin de solidarité. Avec de tels critères, nous n’allons que dresser les lieux les uns contre les autres», s’est exclamée la pasteure Elisabeth Schenker.

Acces Ecritures 2017©ABU via https://www.unitedbiblesocieties.org/fr/rapport-sur-lacces-aux-ecritures-dans-le-monde-2017/L’an passé, la Bible a été publiée pour la première fois dans sept nouvelles langues. Le texte sacré du christianisme existe désormais dans 674 langues.

Graphique: ©ABU

(Protestinfo) La Bible dans son intégralité a été publiée pour la première fois en 2017 dans sept nouvelles langues. À cela s’ajoutent quatre langues qui disposent désormais du Nouveau Testament et neuf dans lesquels des nouveaux fragments de la Bible ont été traduits. Au total, la Bible existe, au 1er janvier 2018, dans 674 langues. Le Nouveau Testament seul existe dans 1515 langues supplémentaires et au moins quelques écrits sont disponibles dans 1135 langues supplémentaires. C’est ce qui ressort dans le rapport annuel sur l’accès aux Écritures de l’Alliance biblique universelle (ABU) relayé par la Société biblique suisse (SBS).

Des bougies https://flic.kr/p/dZf3YzDepuis deux décennies, l’Arzillier-Maison du dialogue promeut les échanges entre les différentes religions. Pour marquer le coup, l’association située à Lausanne organise une soirée d’anniversaire le 17 mars prochain.

Photo: CC (by-nc) Pandorine Box 

Par Laurence Villoz

Chrétiens, musulmans, bouddhistes, juifs, bahà’ie, hindous. L’Arizillier-Maison du dialogue rassemble depuis 20 ans des membres de multiples religions. Constituée le 17 mars 1998 à Lausanne, cette association interreligieuse a pour vocation non seulement de favoriser les échanges entre différentes religions, mais aussi au sein d’une même confession entre les différentes mouvances.

Une croix huguenote https://flic.kr/p/nh6ZJSLa fondation protestante française, La Cause, qui témoigne d'une riche amitié franco-suisse, perd une grande figure de son histoire. Rose-Marie Durrleman est décédée dans sa 99e année.

Photo: CC (by) Jeanne Menjoulet

Par Jacques Perrier

Nous apprenons le décès, survenu à Paris le 24 janvier dernier, de Rose-Marie Durrleman, dont la vie fut, de longues années durant, associée à celle de La Fondation La Cause, consacrée à la solidarité sociale et à l’évangélisation. Née en 1919, Rose-Marie Durrleman est la fille du pasteur Etienne Grellet, appartenant à une vieille famille neuchâteloise, et qui, comme d’autres compatriotes, vint en France durant la Première Guerre mondiale suppléer au manque de pasteurs consécutif à la mobilisation générale, et de Charlotte Bonneville, d’une famille de Mazamet, dans le Tarn.

Eglises / 14 mars 2018 - 19:50

Brèves

Fini les jours fériés à Noël, au nom de la laïcité
Des eaux souterraines menacent les églises

© 2018 Protestinfo