×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1

520 Paris - De tous les intellectuels français, Régis Debray compte parmi les plus attentifs aux rites, aux phénomènes de longue durée, à ce qui ne se voit pas au premier abord mais structure le monde. La médiologie, méthode de réflexion dont il est l’initiateur, ne vise pas à étudier la rumeur médiatique, mais au contraire à comprendre quels systèmes d’organisation, d’information et de pensée permettent l’existence d’un événement. Dans son dernier ouvrage, Le Moment fraternité, Régis Debray déplore le cynisme et la désinvolture de notre société.

Propos recueillis par Jean-Luc Mouton et Frédérick Casadesus, de l'hebdomaire français Réforme

Nous assistons périodiquement à une montée des peurs vis-à-vis de l’islam.
Comment l’analysez-vous ?

Il faudrait distinguer le court terme et la longue durée. Pour l’actualité, l’affaire des minarets
représente une petite réaction hystérique, xénophobe, politicienne, qui ne sent pas très bon. Le vieil antisémitisme du terroir est mort et le racisme est devenu islamophobique. Certes, un antisémitisme perdure, mais il est d’importation, de procuration ; c’est le ricochet du conflit israélo-arabe dans les cités. (...)

328engagement-mariageLausanne - Les Eglises vaudoises catholique et protestante sortent le grand jeu pour le Salon du mariage. Elles interpelleront les couples par une scène de ménage au Palais de Beaulieu du 22 au 24 janvier. Elles seront aussi présentes avec Jacques Salomé, Guy Corneau et Willy Pasini au premier forum sur le couple et la famille au Centre des congrès de Montreux les 6 et 7 février.

Le stand oecuménique des Eglises innove cette année à l’occasion du Salon du mariage de Lausanne, ont indiqué les Eglises dans un communiqué mardi. Elles invitent les couples à la réflexion en les interpellant par une scène de ménage sur fond d’assiettes cassées… Les visiteurs pourront eux-mêmes briser de la vaisselle, après y avoir inscrit une difficulté ou un souci dont ils aimeraient se débarrasser dans le couple ou la famille. Dans un clip vidéo, l’humoriste Thierry Romanens tentera aussi, sur le mode de l’humour, de dissuader les couples de se marier.

taxe_pauvres
Extrait de « La guerre aux pauvres », J.-M. Bruyère
Cantonalisées à l'extrême, les Eglises protestantes disposent de moyens radicalement différents si elles se trouvent à Neuchâtel, Genève ou Zurich et Berne. Si en période de crise, les Romands soutiennent les quelques organes régionaux ou nationaux et envisagent même leur développement, l'utilité de ces dernières se fait moins pressante pour certaines Eglises alémaniques.


Avec la crise, des Eglises riches, situées en Suisse alémanique, trouvent difficile de financer des organes régionaux ou nationaux. « Quand vous devez diminuer le salaire et le nombre de pasteurs, c'est délicat d'expliquer aux paroissiens qu'il faut augmenter le financement des organisations hors du canton », a expliqué à ProtestInfo Ruedi Reich, président de l'Eglise réformée zurichoise.

megaphone_eper
La solidarité se fait entendre à Noël (EPER)
Depuis quelques années, les cadeaux de Noël se déclinent à la mode solidaire. Plusieurs ONG proposent d'offrir des cadeaux sous forme de dons qui financent des projets ou des outils concrets pour leur engagement sur le terrain. L'entraide protestante (EPER) a ainsi relancé sa campagne « Offrir son aide », initiée l'an dernier. Etoffé, son catalogue de cadeaux propose toujours un certificat que le donateur peut offrir à un proche à Noël comme cadeau.

« Des cadeaux qui décoiffent et qui font coup double », annonce l'EPER. Un exemple : parmi la trentaine de possibilités que propose le catalogue, le donateur peut verser 45.- pour payer un Tschukkudu, vélo en bois, transport typique en République démocratique du Congo.

supermarcheAprès la votation sur l'interdiction des minarets, de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer une méconnaissance des religions, de l'islam, mais aussi du christianisme. A l'heure du supermarché du religieux, quelles sont les possibilités pour les adultes de découvrir les grandes religions et le protestantisme?

 

 

sk
Shafique Keshavjee (DR)
Lausanne – Après le vote anti-minarets, tout reste à faire, estime l'écrivain et spécialiste de l'interreligieux, Shafique Keshavjee. Il renvoie dos à dos l'UDC et ses "généralisations à consonance xénophobe", la gauche et son "indifférenciation égalitariste" ainsi que les élites au discours "politiquement correct". A ses yeux, les plateformes existantes de dialogue entre les communautés religieuses et l'Etat sont actuellement insuffisantes.


© 2019 Protestinfo