×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1
  • 27 juin 2018 - 08:10
  • laurence villoz 1822 signes
Oecuménisme

La Fédération des Églises protestantes de Suisse invite le pape au dialogue

Le pape, Gottfried Locher et Esther Gaillard © reformiert/Felix ReichLors de la venue du pape jeudi dernier à Genève, le président de la Fédération des Églises protestantes de Suisse, Gottfried Locher, a invité le pape au dialogue oecuménique, à l'occasion de l’année Zwingli qui se déroulera en 2019. 

Photo: Le pape François, Gottfried Locher et Esther Gaillard © reformiert/Felix Reich

Par Laurence Villoz

Gottfried Locher, le président du Conseil de la Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS) a invité le pape au dialogue oecuménique. Dans une lettre qu'il a remis au pontife, jeudi 21 juin, lors de sa venue à Genève, Gottfried Locher a exprimé le souhait qu'une délégation de la FEPS composée autant de personnes consacrées que laïques soit reçue au Vatican pour l'année Zwingli. «Quand nous lui avons touché la main, nous lui avons expliqué le contenu de cette invitation. Le pape nous a écouté attentivement et avec bienveillance. C’était authentique et chaleureux, j’ai été touchée», raconte Esther Gaillard, vice-présidente du Conseil de la FEPS, qui a participé avec Gottfried Locher à l’intégrale des événements pour la venue du pape.

«Cela ne veut pas dire qu'une délégation sera reçue, mais nous en avons fait la demande», ajoute Esther Gaillard qui est également conseillère synodale (exécutif) de l’Église réformée vaudoise. L’année 2019 marque le 500e anniversaire de l’arrivée du réformateur Huldrych Zwingli à Zurich. Des festivités sont en préparation. «C'est une belle occasion pour renforcer le dialogue oecuménique».

Une journée marathon

Jeudi dernier, le pape s’est rendu à Genève sur invitation du Conseil œcuménique des Églises (COE) qui célébrait ses 70 années d’existence. Arrivé dans la matinée à l’aéroport où il a été accueilli par le président de la Confédération, le pontife s’est d’abord rendu au COE pour une cérémonie religieuse. Puis, il est allé dîner à l’Institut œcuménique de Bossey. L’après-midi s’est poursuivi par une réunion au COE où il a prononcé un discours. Des événements réservés à quelque 300 privilégiés.

Par contre, la grande messe célébrée à Palexpo en fin de journée était ouverte au public. Près de 40'000 personnes y ont assisté. «Si les différentes cérémonies durant la journée ont été très œcuméniques, notamment au niveau de la liturgie et des chants, ce n’était pas le cas de la messe», relève Esther Gaillard. Avant l’événement, une question agitait les milieux protestants: allaient-ils communier? Nombres l’espéraient. «Gottfried Locher et moi-même n’avons pas communié, car nous n’y avons pas été invités», regrette Esther Gaillard. «Cela reste une blessure, le geste aurait été fort».

 

« Retour
© 2019 Protestinfo