×

Message

Failed loading XML... attributes construct error Couldn't find end of Start Tag link line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name error parsing attribute name attributes construct error Couldn't find end of Start Tag n line 1 xmlParseEntityRef: no name xmlParseEntityRef: no name StartTag: invalid element name Opening and ending tag mismatch: link line 1 and head AttValue: " or ' expected attributes construct error Couldn't find end of Start Tag body line 1 Entity 'nbsp' not defined Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: h4 line 1 and h2 Opening and ending tag mismatch: meta line 1 and body Opening and ending tag mismatch: head line 1 and html Premature end of data in tag html line 1
  • 06 février 2018 - 09:00
  • Emily McFarlan Miller 3548 signes
ProtestInter

Une nouvelle application biblique pour les chrétiens progressistes

Diverses captures d'écran de l'application ©our BibleUne jeune Américaine vient de créer l’application «Notre Bible» destinée à un public qui ne sent pas accueilli dans sa communauté religieuse.

Photo: Diverses captures d'écran de l'application ©our Bible

Par Emily McFarlan Miller (RNS/Protestinter)

Crystal Cheatham a grandi dans un foyer adventiste conservateur et a appris, quand elle a fait son coming out en tant que lesbienne, qu’«il n’y avait pas de place pour elle dans cette communauté». Elle s’est également rendu compte, en rencontrant des gens d’autres dénominations qui se sentaient aussi marginalisés par les Églises, que cette déconnexion était généralisée. «Il y a un grand gouffre entre le christianisme conservateur et le christianisme que je vis», constate-t-elle. C’est de là que lui est venue l’idée de créer l’application «Notre Bible» (Our Bible).

Grâce au travail de trois développeurs, une campagne de financement participatif sur Indiegogo et des nuits de travail comme chauffeuse, Crystal Cheatham a créé en 18 mois «Notre Bible» présentée comme «une application pour les chrétiens LGBT+, leurs amis, famille et alliés». Mais l’interface a été conçue pour les personnes qui se sentent marginalisées par leurs Églises pour un certain nombre de raisons, et pas seulement des questions d’orientation sexuelle, a-t-elle souligné.

Il existe d’autres applications bibliques, dont trois se trouvent dans le top 10 des applications gratuites de l’App Store d’Apple. Elles permettent notamment aux chrétiens conservateurs «de répondre à leurs besoins spirituels et communautaires», selon Crystal Cheatham, âgée de 32 ans. «Toutefois, il n’y avait pas d’interface similaire pour les chrétiens qui doutent ou qui interprètent différemment ce que dit la Bible sur les relations LGBT+, sur les genres, sur la justice sociale ou sur les femmes dans l’Église», a-t-elle remarqué.

Des témoignages de tout horizon

L’application «Notre Bible» encourage les témoignages de tous. «Certaines personnes écrivent à propos des représentations noires de Jésus. D’autres voient Jésus comme une métaphore du passage de la vie». Et grâce à la diversité des contributeurs sur l’application — «des théologiennes et des révérends du monde entier» — elle s’attend à ce que «Notre Bible» attire un groupe d’utilisateurs tout aussi divers, y compris «ceux qui sont habitués à des applications plus conservatrices».

Certains ont demandé à Crystal Cheatham si elle réécrivait la Bible. «Non», a-t-elle répondu. «Notre Bible» contient les mêmes traductions de la Bible que celles trouvées dans d’autres applications, telles que la King James Version et la New American Standard Bible. Mais elle contient également des podcasts, des chapitres et des services religieux sur «la justice sociale en tant que culte», «les méditations gratuites de la Bible» et «la spiritualité LGBT+».

Parmi les commentaires au sujet de «Notre Bible» trouvés dans l’App Store d’Apple, certains utilisateurs se demandent si une application pour chrétiens progressistes ne va pas agrandir le fossé avec les conservateurs. Mais dans l’ensemble, les critiques sont extrêmement positives. Les utilisateurs notent qu’ils n’ont pas d’Églises dans leur entourage où ils peuvent avoir de telles conversations et trouver des ressources similaires. C’est gratifiant, s’est réjouie Crystal Cheatham, de voir que l’application répond à un besoin. Et elle a exprimé sa profonde gratitude pour tous ceux qui ont contribué à rendre l’application possible: «C’est génial de savoir qu’il y a une communauté derrière tout cela».

 

Télécharger

Our Bible est disponible sous iOS et Android

« Retour
© 2019 Protestinfo