×

Message

Failed loading XML...
  • 06 octobre 2017 - 08:20
  • Joël Burri 3089 signes
Eglises

Festival Reformaction, les inscriptions sont ouvertes… aussi pour les bénévoles!

affiche du festival réformaction, DRLe compteur de bénévoles ne s’affole pas aussi vite que le compteur des inscrits pour le festival jeunesse qui clôturera les manifestations du jubilé de la Réforme, début novembre à Genève.

Par Joël Burri

Un succès! Le festival pour les jeunes «Reformaction» qui aura lieu à Genève durant le week-end du 3 au 5 novembre bat déjà des records. «Nous avons passé la barre des 4000 inscrits», se réjouis André Assimacopoulos, membre du comité local d’organisation. Venus de toute la Suisse, la moitié à bord de trains spéciaux, les jeunes profiteront de diverses activités dans la cité de Calvin. Grands rassemblements, concerts, prières de Taizé, unihockey, silent party, louange, cours de mime avec Carlos Martinez… le programme est varié. Mais en ce qui concerne l’accueil et l’encadrement de cette joyeuse troupe, le comité local d’organisation pousse un appel à l’aide: «Il manque encore près de 300 bénévoles!»

Lors du dernier Consistoire de l’Eglise protestante de Genève, André Assimacopoulos a présenté les besoins du comité local. «C’est étonnant comme les gens réagissent. Ils disent qu’ils ne peuvent pas ou qu’ils sont trop âgés», constate-t-il. «Mais ils ont des neveux, des cousins, des voisins. Ce serait l’occasion de les impliquer!»

Une cinquantaine de bénévoles sont en particulier nécessaires le vendredi soir à la gare. «Pour des questions de sécurité et de confort, les jeunes devront déposer leurs bagages tels que sac de couchage à la gare et ces effets seront transportés sur les différents lieux d’hébergement. Il faudra donc accueillir les gens et les diriger vers le bon site de dépôt en fonction du lieu où ils dormiront», explique André Assimacopoulos. Un défi sachant que les deux trains spéciaux arrivent à 10 minutes d’intervalle, c’est pour cela qu’une cinquantaine de bénévoles sont recherchés. Ils pourraient également officier pour l’encadrement durant la soirée d’ouverture au parc des Bastions.

Entre-deux, les jeunes réformés seront répartis dans différents temples de la ville. «Là, il faudrait huit à dix personnes par temple. De préférence des gens qui connaissent le lieu, qui savent faire “marcher le temple”: où régler le chauffage ou la lumière», explique André Assimacopoulos. Le samedi, des personnes sont recherchées pour guider les festivaliers vers les différents ateliers. «Le bénévole idéal connaît Genève et baragouine un peu d’allemand», sourit le membre du comité d’organisation qui trouvera toutefois de quoi occuper toute personne de bonne volonté. «C’est sûr que l’on se serait beaucoup simplifié la vie en organisant tout à Palexpo et à l’Arena, mais venir à Genève ce n’est pas aller au Salon de l’auto!»

Alors que vous ayez deux heures ou tout le week-end du 3 au 5 à consacrer à un événement exceptionnel, vos forces sont les bienvenues. Contactez le comité local à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

« Retour
© 2017 Protestinfo